Chantilly teste sa nouvelle piste
jeudi 08 juillet 2010

chantilly10-manzinali
Gérard Manzinali © R&B Presse Pascal Renauldon

15 000m2 de pelouse neuve, dense, souple au centre de l’hippodrome des princes de Condé, la nouvelle piste installée par FranceGalop est prête à accueillir son 1e Global tour, du 23 au 25 juillet.

«La piste est impeccable et on se réglera selon le climat, » explique Matthieu Vincent, directeur de France-Galop à Chantilly, qui l’a mise en œuvre. « On sait comment elle réagit au bout de 3h ou 6h après l’arrosage. On peut régler l’entretien la nuit précédent le concours et entre deux épreuves, en cas de chaleur. S’il pleut, le sable absorbera l’eau rapidement. »

Deux cavalières sont passées et repassées pour évaluer le sol, Pauline Jouannetteau et Laure Manzinali, avant de sauter. Elles sont d’accord : «le terrain est agréable. On peut tourner court, ma monture est à l’aise, sans appréhension. »

France-Galop a confié l’investissement à la société belge Poels, spécialiste du sable fibré. « En octobre, on a décaissé entre 40cm et 1m50 pour aplanir le sol sur un rectangle de 150mx100m. Une fois les cailloux ôtés, on a remis la terre avec des fibres qui facilitent l’enracinement de l’herbe et accroissent sa résistance aux chocs. Le gel hivernal a soufflé la terre et décompacté les mottes. En avril, le Hollandais Harteberg a installé une semence pré-germée sous un voile de protection qui accélère la pousse du gazon. Et chaque jour on a enrichi, aéré, roulé, décompacté, fumé ... Dernière remarque : le sol claque un peu à l’oreille, mais pas au pied, les fibres incorporées garantissent son confort pour les chevaux.»

L’ancien terrain, l’amphithéâtre de verdure, reste en place comme second, mais, « sur ce vaste espace plat, le chef de piste va pouvoir inventer parcours en toute liberté, » précise Jean-Maurice Bonneau, directeur sportif du concours (avec Olivier Jouannetteau). « La nouvelle piste réutilise la terre exceptionnelle, sableuse et souple qui a fait la réputation de l’hippodrome et décidé de lancer les courses il y a 180 ans. Sûr que les anciens avaient vu juste ! » Le test lui permet de caler les horaires des épreuves pour pouvoir passer les engins nécessaires entre deux. «J’ai intégré cette équipe depuis peu, pour le plaisir de participer à l’aventure. Organiser un international manquait à mon expérience dans le saut d’obstacles. Et organiser avec des bénévoles est gratifiant car personne n’a d’arrière pensée de pouvoir … on est là pour réussir ensemble. »

Emmenée au plus haut niveau en six ans par Gérard Manzinali, l’association Chantilly Jumping jubile et stresse à la fois. Il faut monter des installations éphémères car l’hippodrome est un site classé monument historique : 4000 places dans des tribunes mobiles, un espace VIP, un village sponsors, les paddocks, au cœur de l’hippodrome. La montée en puissance de Chantilly est impulsée par Edouard de Rothschild, à la fois président de France-Galop et du jumping, cavalier et propriétaire. Cet homme discret, peu disert, a mis en œuvre tous ses réseaux pour créer un événement majeur sur un site de France-Galop. Il a assuré un lobby efficace pour séduire Ian Tops et, allant jusqu’au bout de sa démarche, il a offert au concours les moyens de France Galop et réglé l’essentiel des investissements sur ses fonds personnels.

Il faut dire que Chantilly est une ville étonnante où il n’est d’autre activité et d’autre sujet de conservation que le cheval ! Au nom de la fédération, Christian Paillot va plus loin : « nous allons proposer au Jumping de Chantilly de poser sa candidature pour le championnat d’Europe seniors en 2013 et aussi pour le championnat d’Europe juniors et jeunes cavaliers, la même année, peut-être même dès 2012 si l’association peut boucler le tour de table… Nous la soutiendrons auprès de la FEI car sur une douzaine de sites en France, Chantilly est le plus beau site. La fédération doit le faire vivre en y multipliant les spectacles au plus haut niveau. » Il invite au Global les propriétaires du French tour et d’éventuels sponsors pour leur montrer « le meilleur spectacle que puisse offrir l’équitation, dans un lieu fastueux qui séduise les invités comme les clients, et dont la réussite est garantie par une équipe d’organisateurs zélés. » Ajoutons que le public est toujours fourni, sinon averti (l’entrée et le stationnement sont gratuits).

www.jumping-chantilly.com