Charline Lombart : quand le sens du cheval mène à la médaille
vendredi 17 août 2018

Charline Lombart
Charline et Umerica, fières de leur médaille d'or ! © Coll.

Championne de France de CSO club élite senior, Charline fait corps avec Umerica Ceijy sa trotteuse.

Charline n’est pas issue du sérail mais elle en a tout l’air : elle ne parle que cheval, elle ne pense que cheval. « J'ai toujours monté depuis qu’on m’a mise à poney à 4 ans et l’envie d’être à cheval a toujours primé sur le reste. C’est pour moi une évidence ! », explique-t-elle. Jean-Yves Bricault, responsable des écuries du Cerf à Morcourt qui la connait depuis toujours, renchérit : « Charline a le sens des chevaux, elle peut monter n’importe lequel car elle saura l’amener dans son confort, en équilibre, avec doigté ; elle a la main douce ». 

Elle leur parle beaucoup, « je discute beaucoup avec eux, je leur raconte des trucs … je ne sais pas s’ils comprennent mais ils aiment bien ! ». Elle est en phase avec sa trotteuse de dix ans, Umerica Ceijy, débourrée au nom d’une amie et rachetée ensuite puisqu’elle avait une passion spontanée pour les barres! « D’elle-même elle s’est mise à sauter et à s’offrir un petit parcours, sans qu’on lui demande… c’est une guerrière, elle a la puissance et un gros cœur, sauter l’amuse toujours, alors elle n’hésite jamais ». Umerica est régulière, souvent sans faute. Qualifié pour Lamotte-Beuvron, le couple y a gagné la médaille d’or en CSO club élite senior. Une belle performance pour cette cavalière modeste qui s’est formée à la MFR de La Capelle avant de travailler avec Jean-Yves Bricault et Sabri Louati à Morcourt.

Et maintenant ? Charline hésite sur son avenir proche. Elle aimerait travailler chez un bon pro pour apprendre le métier, en emmenant sa jument qu’elle entend sortir en amateur, « sans la brusquer, en progressant doucement ». Charline pourrait aussi décider de compléter sa formation à Saumur … Elle est ouverte à toutes les bonnes opportunités !