Christian Ahlmann veut de l'or !
mardi 09 février 2016

paris Christian Ahlmann et Codex One
Christian Ahlmann et Codex One © Scoopdyga.photo

Vainqueurs des Grands Prix de Stuttgart, Madrid, Malines et Bâle, Christian Ahlmann collectionne les réussites cet hiver. Leader du circuit européen Coupe du monde avant la finale de Göteborg malgré ses deux fautes dans l’étape bordelaise, l’Allemand nous a parlé de ses chevaux et de ses ambitions.

D’abord quelques mots sur votre fantastique saison hivernale.
Christian Ahlman: "J’ai un super sentiment. Mes chevaux sont vraiment épatants donc je surfe sur cette bonne vague. Et forcément la réussite rend les choses plus faciles, on monte plus relax… C’est extra !"
En tête du circuit européen grâce à 3 victoires et 2 classements sur les 7 étapes disputées, vous aborderez la finale de Göteborg, fin mars, avec beaucoup d’ambition. Pour lequel de vos cracks allez-vous opter ?
C.A. : "J’ai plusieurs options puisque Taloubet Z et Codex One sont en grande forme et que Cornado II, en pleine progression, est aussi très performant. Je verrai en fonction des concours à venir. Les deux premiers vont avoir un petit break après Bordeaux puis ils feront le CSI5* de s’Hertogenbosch mi-mars. Je prendrai peut-être deux chevaux à Göteborg et dans ce cas je garderai Taloubet pour l’épreuve finale. Je ferai ce qui me semble le mieux pour avoir la plus grande chance de gagner. J’ai toujours aimé ce circuit. Et quand on est dans une bonne forme, c’est toujours un objectif très important."
Les JO de Rio seront ensuite votre principal objectif ?
C.A. : "Evidemment. Je veux faire partie de l’équipe d’Allemagne, gagner une médaille et si possible en or. Là encore, j’ai a priori plusieurs possibilités. Je vais m’y préparer au mieux en avisant étape après étape, et en choisissant bien les concours. Mes trois chevaux n’auront logiquement pas le même programme car Taloubet est plus âgé (seize ans) et il a par exemple moins besoin de tourner que Cornado II (onze ans)."
Vous êtes actuellement n°6 mondial. Devenir n°1 fait aussi partie de vos objectifs ?
C.A. : "Je le veux vraiment oui, mais pas en collectant des points pour collecter des points. C’est en continuant à faire évoluer mes chevaux de la meilleure manière possible et à être régulier dans mes performances que j’y parviendrai."
Votre beau-père, Leon Melchior, créateur du stud-book Z, est malheureusement décédé cette année. Cela a-t-il une incidence sur votre organisation ?
C.A. : "Sur mon organisation peu, mais sur celle de ma compagne, Judy-Ann, beaucoup. (Visiblement ému, il marque une pause) J’essaye de l’aider du mieux que je peux, mais reprendre les rênes du Haras des Z est forcément un gros challenge pour elle."