Clément Gras : « Je suis parti sans pression »
mercredi 08 mai 2019

Clément Gras Volga d'Atenbach CSIO Fontainebleau 2019
Clément Gras et Volga d'Atenbach

Vainqueur du Grand Prix du CSIO Jeunes Cavaliers de Fontainebleau, Clément Gras, associé à Volga d'Atenbach, est le seul cavalier de l'épreuve à avoir signé un parcours sans-faute et dans le temps. Retour avec le cavalier sur cette belle performance.

L'Eperon : Dans quel état d'esprit avez-vous abordé le Grand Prix Jeunes cavaliers de Fontainebleau dimanche dernier ?

Clément Gras : J'ai fait la reconnaissance avec Eric Muhr et le parcours semblait normal, un parcours de Grand Prix 1m45 ! J'ai donc effectué mon tour en confiance, avec une jument qui n'avait pas touché une barre du week-end. Au fur et à mesure, il s'est avéré que le double de verticaux dans la descente et le triple en fin de parcours ont posé de sérieux problèmes surtout si on voulait être dans le temps qui était un peu serré. Le terrain du Grand Parquet est difficile à monter, pour ma part j'y suis allé plusieurs fois, cela m'a peut être aidé. Mon départ en tout début d'épreuve a fait que je ne me suis pas trop posé de questions.

Votre jument Volga d'Atenbach semble avoir retrouvé la forme ?

Volga (Diamant de Sémilly) a été arrêtée pendant presque un an. Elle a repris le travail en fin de saison 2018 et ça se passe plutôt bien. A Cagnes sur Mer, en mars, dans le CSI*** elle est classée sur les épreuves 1m45 et 1m50 et fait 4 points dans le Grand Prix. A St Tropez nous courions le 2* et là aussi nous avons terminé avec une petite faute dans la Grand Prix. Ce week-end nous sommes classés les 3 jours avec la victoire dans le Grand Prix. C'est une jument que mon père Raynal Gras a acheté aux ventes Fences à 3 ans. Jérémy Le Roy l'a ensuite formée et je l'ai récupérée en fin d'année de 7 ans. 

Comment se passe votre travail au quotidien ?

Je suis en école de commerce à Aix en Provence. J'ai toujours allié les études et plusieurs chevaux à monter. Je travaille seul, avec parfois le regard éclairé de mon père. Lorsque je n'ai pas le temps de tous les sortir, c'est la groom qui les monte. En concours je suis suivi par Eric Muhr lorsqu'il est là. Il arrive aussi qu'il vienne à la maison, mais pas de façon régulière.