Coup double pour Ben Maher à Rome
dimanche 09 septembre 2018

© Stefano Grasso/LGCT

Ben Maher a remporté hier à Rome son troisième Grand Prix du Global Champions Tour de la saison. Associé à Explosion W, il s'est du même coup offert l'édition 2018 du circuit.

Et de trois pour Ben Maher ! Très en forme cette saison, le Britannique a continué sur sa lancée et s'est offert hier le Grand Prix du Global Champions Tour de Rome associé à Explosion W. Non content de remporter le Grand Prix, Ben Maher s'est par la même occasion imposé dans l'édition 2018 du circuit de Jan Tops. La concurrence était pourtant au rendez-vous dans ce Grand Prix à trente-cinq partants qui s'est tenu sous le soleil romain. 

D'ailleurs, le parcours dessiné par Uliano Vezzani a coupé court à pas mal d'ambitions puisqu'ils n'ont été que cinq à se qualifier pour le barrage. Il faut dire que le ton a été donné dès le début puisque la Suissesse Jane Richards Philips, première cavalière en piste dans ce Grand Prix, a chuté sur un refus de Foica van Den Bisschop. Il faudra finalement attendre le cinquième cavalier, l'irlandais Michael Duffy, pour voir le premier sans-faute. Pour le Suédois Peder Fredrcison, cette première manche s'est terminée sur un refus de Hansson WL. Ça n'est pas non plus passé pour Christian Ahlmann, qui écope d'un total de treize points avec Tokyo, ou encore pour le local Lorenzo de Luca, qui termine sur quatre points avec Halifax van het Kluizenbos

Au barrage, Michael Duffy a donc été le premier à s'élancer avec Castlefield Rubinus. Il met d'emblée la pression sur ses concurrents en signant un double sans-faute en 39"68. Mais la porte était ouverte à un parcours plus rapide et Henrik von Eckermann l'a bien compris. En selle sur Cantinero, le Suédois est lui aussi parfait et abaisse le chronomètre de plus d'une seconde (38"32), faisant monter les enchères, que le Belge Jos Verlooy ne parviendra pas à suivre avec Caracas (38"85), devant se contenter de la troisième place finale.

En revanche, aucun problème pour Ben Maher, qui signe un nouveau parcours parfait en un temps record (37"45) associé à son KWPN de neuf ans. "Ce fut une saison incroyable, j'ai du mal à y croire ! C'est bon d'être de retour parmi les meilleurs. Explosion est un cheval d'une incroyable rapidité, je n'avais jamais monté un cheval aussi rapide. Il est phénoménal pour son âge."

À noter qu'aucun Français n'était qualifié pour ce Grand Prix puisque, dans l'épreuve qualificative, Julien Épaillard et Roger-Yves Bost avaient écopé de douze points, respectivement associés à Usual Suspect d'Auge et Castleforbes Talitha. Dix-neuf points pour Sadri Fergaier et Come To Win 51, alors que Simon Delestre a essuyé une élimination avec Chesall Zimequest.

Les résultats ICI