Coupe de Genève : Eldorado vaut de l’or pour Grégory Wathelet
samedi 10 décembre 2016

Gregory Wathelet et Eldorado
Grégory Wathelet et Eldorado Van Het Vijverhof (Archive) © Scoopdyga

Après la fantastique soirée du Top 10, le soufflé ne retombe pas sur la grande piste de Palexpo ! Avec la Coupe de Genève, la session du samedi après-midi offrait un nouveau moment de grand sport. Grégory Wathelet, surfant sur la forme de son fantastique Eldorado van het Vijverhof, en tire le meilleur profit.

La Coupe de Genève est une des originalités du programme du CHI de Genève côté jumping, avec un parcours composé de combinaisons. Après une entrée en matière sur un oxer isolé qui d’ailleurs s’est révélé assez fautif, le parcours égrenait différentes compositions comme en 2 une barre de spa- vertical pour finir en 6 par un classique oxer- vertical, après avoir franchi en 5 un quadruple aux couleurs de Rolex oxer-vertical-vertical-oxer. Celui-ci s’est d’ailleurs plutôt bien passé, l’entrée du 4 un vertical sur bidet ou le double final étant plus fautifs. Au final 15 couples gagnaient leur ticket pour le barrage couru sur un format habituel, avec une seule combinaison, l’ex quadruple Rolex réduit à un double oxer – vertical. Sans véritable option, il promettait de mesurer l’adresse des cavaliers à demander le maxi à leur monture  dans l’art du virage serré et de la galopade !  

 Un double enjeu pour certains

Non seulement la Coupe de Genève, épreuve comptant pour la ranking FEI a son propre prestige, mais elle est aussi la  deuxième chance de qualification pour le Grand Prix Rolex de dimanche.  Tout est affaire de tactique ! Si le premier tour avait vu certains qualifiés se soucier plus de préparer l’échéance dominicale, dépassement de temps pour Scott Brash et Ursula XII ou Simon Delestre et Qlassic Bois Margot, pour d’autres l’enjeu était d’y accéder !  Sur les quinze couples au barrage, huit étaient dans ce cas. Alors que faire? Assurer ou galoper pour gagner sa place ?  Après la bonne entrée en matière de Pénélope Leprévost, sans faute avec Ratina d’la Rousserie, puis un chrono encore meilleur pour le belge Niel Bruynseels et Angel van’ t Hof mettant la barre en dessous des 40’’, l’impératif de galoper était de rigueur avec les risques que ça implique ! Philippe Rozier en a fait les frais avec le bon chrono d’Unpulsion de la Hart, mais faute sur l’oxer de la dernière ligne. Rahotep de Toscane n’aura pas de droit à l’erreur si on veut revoir le cavalier olympique dimanche, tout comme Aris CMS pour Janika Spruger qui n’en a pas eu avec une faute de Bonne Chance. Au final, le Sheick Al ThaniRomain Duguet, Janne Friederike Meyer et Bertram Allen sont les heureux du classement à double jeu. Mais devant la partie s’est jouée entre ceux dégagés de cette pression supplémentaire. Fort de son succès dimanche dernier dans le Longines Paris Masters, Gregory Wathelet n’a pas hésité à tout demander à son puissant et agile Eldorado van het Vijverhof. Un saut complètement en biais sur la barre de spa, obsacle suivant déjà en ligne de mire, des virages serrés à l’extrême et une dernière ligne parfaite lui donnaient plus de deux secondes et demi de marge sur son compatriote ! Kévin Staut a eu beau prendre les mêmes options avec Ayade de Septon HDC, il n’a pu que s’intercaler entre les deux Belges ! Après ses succès à Lyon et Paris, Genève entre dans les terres conquises d’Eldorado ! 

Résultats ici