Coupes des nations : Les Belges et les Suisses en forme à Fontainebleau

vendredi 04 mai 2018 - Île-de-France

  • imprimer

Depuis mercredi 2 mai, et jusqu’au dimanche 6 au soir, le Grand Parquet affiche les couleurs du « Spring Break » mis en scène par Grand Prix Classic. Au menu, outre les Coupes des nations pour les Children, Juniors et Jeunes Cavaliers, un CSIP, un CSIU 25 et des épreuves nationales réservées au moins de 25 ans, soit un total de 46 épreuves en guise de répétition générale pour le championnat d’Europe qui se tiendra du 8 au 15 juillet prochain.

CSIO Jeunes Fontainelableau 2018 largeL

Béatrice Fletcher

CSIO Jeunes Fontainbleau 2018 largeL

Béatrice Fletcher

L'équipe Junior belge remporte la Coupe des nations du CSIO de Fontainebleau

L'équipe victorieuse de la Coupe des nations Junior de Fontainbleau

previous video next video

Les Belges victorieux chez les juniors

52 jeunes espoirs venus de Belgique, Irlande, Allemagne, Grande Bretagne, Espagne, Norvège, Danemark, Hollande, Italie, Suisse, Suède et Pologne, et bien sûr de France, s’alignaient au départ de cette Coupe des nations tracée par Grégory Bodo et Arnaud Richou. Lors de la 1ère manche, tous les espoirs sont permis pour les tricolores qui terminent à 0 point de pénalité, tout comme la Belgique, l’Irlande, l’Espagne, la Grande Bretagne et l’Allemagne. A l’issue du second tour, les équipes irlandaises, allemandes et belges sont contraintes de se mesurer au barrage. C’est finalement la Belgique qui s’impose, grâce à Thibault Philippaerts, Simon Morssinkhof, Maartje Verberckmoes et Thibeau Spits. L’entraîneur, Rik Deraedt, se disait enchanté de ce résultat. « C’est du beau sport, mais c’était très serré, car trois équipes étaient au barrage. C’est une équipe qui a déjà de l’expérience. Nous avons la chance en Belgique d’avoir de nombreux cavaliers juniors, ce qui nous permet d’être présents régulièrement dans  les Coupes de Nations. » Malgré un double sans faute de Laura Klein/Schweps du Soutrait (interview vidéo à venir), la France se retrouve en 4ème position. Coup de chapeau à Ludo Philippaerts, venu soutenir ses fils Thibault, artisan de la victoire belge, et Anthony, concurrent dans les épreuves U25. Il le remarquait en souriant « Je ne peux plus monter, mon nouveau métier est de trouver des chevaux pour mes fils et de les garder » y compris pour ses jumeaux Nicola et Olivier qui exercent leurs talents au plus haut niveau. « Il faut qu’ils apprennent leur métier. Les plus jeunes en ont six ou sept, et les aînés huit ou neuf. » 

Déception pour les Jeunes cavaliers tricolores

Cette classe d’âge était composée de 48 participants qui s’affrontaient sur des tours à 145. Seules les six meilleures équipes étaient conviées à disputer la seconde manche. Malheureusement, la France, représentée par Damien de Chambord/Viti de Longa, Jean Xhemal/Reine de Maucourt, Paul Delforge/Terre du Baney, et Lalie Saclier/Tescari’Jac, pourtant auteure d’un sans faute, termine à la porte de la finale, avec un score de 12 points.  La victoire revient à la Suisse, qui avait sélectionné Edouard Schmitz/Cortino, Pauline Zoller/Barbarella, Aurélie Ritz/Carlo Magno LS, et Bryan Balsiger/Ak’s Courage, grâce à un score final de 4 points, devant le Danemark (9 points), et l’Allemagne (12 points).  

Le sélectionneur national Thierry Pomel se disait déçu que ses cavaliers ne puissent pas repartir en deuxième manche. « Nous en sommes aux réglages en vue du championnat d’Europe. Cette équipe n’est pas définitive. J’ai un groupe de huit couples, dont trois couraient en individuel, je fais des essais et je me fais mon idée au fur et à mesure. Bien sûr c’est toujours agréable de gagner chez soi, comme cela a été le cas pendant trois ou quatre ans consécutifs, mais c’est aussi une bonne alerte. Cette déconvenue nous permettra j’espère de rebondir et de tirer des enseignements. Les cavaliers devront se battre jusqu’au bout pour faire partie de l’équipe. Certains des cavaliers présents aujourd’hui ont déjà de l’expérience, comme Damien de Chambord, ou Jean Xhemal, qui a participé au championnat d’Europe 2017, ou Paul Delforge, meilleur représentant français. On observe que les chevaux qui ont fait une belle performance aujourd’hui sont en forme depuis le début de l’année. Il reste encore deux mois, les cavaliers le savent, la sélection portera sur la forme des couples. S’ils sont là, c’est que j’ai confiance en eux. Il faut aussi savoir accepter les défaites et se reconstruire. » D’ici au 8 juillet, date à laquelle débuteront les championnats d’Europe, le programme des uns et des autres sera concocté à la carte pour les préparer au mieux.         

Demain samedi, ce sera au tour des Children de courir leur Coupe des nations, tandis que dimanche, pas moins de cinq Grands Prix sont au programme de la journée.

Résultats complets ICI

A Fontainebleau, Béatrice Fletcher

  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A Table 96 - Fabien et Grégory Rulquin

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
EQT 39 les coins

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr