Daniel Deusser devrait bientôt retrouver les couleurs de la Mannschaft
jeudi 28 mars 2019

Daniel Deusser
Daniel Deusser aux championnats d'Europe d'Aix-la-Chapelle où il a aidé à décrocher l'argent par équipe avec Cornet d'Amour © Images'Inn Photographies - Eric Knoll

C'est une bonne nouvelle qui vient de tomber pour l'Allemagne. Daniel Deusser et la fédération allemande viennent de trouver un accord, ce dernier devrait à nouveau porter les couleurs de son pays en Coupe des Nations cette saison.

Lors de la conférence de presse qui suivait la victoire de Daniel Deusser dans le Grand Prix Coupe du Monde de Bordeaux, l'un de nos confrères de Grand Prix demandait à l'Allemand s'il comptait reporter la veste rouge de la Mannschaft prochainement, veste qu'il a délaissé depuis les Jeux Olympiques de Rio. A cette question, le cavalier avait répondu : “Ces derniers temps, nous avons eu de bonnes discussions. Je pense qu’une décision devrait être prise d’ici quelques semaines.” Le cavalier avait alors pointé du doigt les raisons qui le poussaient à ne plus courir pour l'Allemagne. Le Comité olympique allemand pour l’équitation (DOKR) oblige les cavaliers à signer un contrat qu'il jugeait trop rigide : tous les produits ingérés par les cavaliers et les chevaux doivent être consignés dans un cahier, la fédération doit aussi être prévenue de chaque déplacement 90 jours à l'avance. Il déplorait aussi l'absence de sanction échelonnée en cas de contrôle dopage positif ainsi que l'interdiction d'intenter le moindre recours judiciaire.  

Toutefois selon le média St Georg, la fédération allemande, le DOKR et Daniel Deusser semblent avoir trouvé un accord, le cavalier représentera bien la Mannschaft cette année. "Nous avons obtenu l'engagement de Daniel Deusser", se réjouissait Otto Becker, sélectionneur national. Cette décision fait suite à de longues négociations menées depuis les JEM de Tryon. Si l'on ne connait pas encore la nature des modifications apportées à ce contrat, le Dr Daniel Peiler, directeur général de la DOKR a tenu à préciser : "Bien sûr, les cahiers de traitement doivent être gérés avec soin et les règles antidopage ne sont pas négociables". A noter que ces ajustements s'appliqueront à tous les athlètes allemands. 

Son compatriote, Christian Ahlmann avait lui aussi décidé de ne plus porter la veste rouge un long moment. Il faut dire que ses relations avec la fédération allemande s'étaient sérieusement tendues lorsqu'elle avait appuyé les sanctions prises à l'encontre du cavalier suite à son contrôle positif à la capsaïcine aux JO de Hongkong. "Ces Jeux ont laissé des cicatrices sur les cavaliers. Nous cherchons à renouer une relation de confiance, nous sommes sur la bonne voie pour enfin mettre un terme au passé", déclarait le Dr Dennis Peiler. Christian Ahlmann n'a pas encore signé d'accord mais "il serait sur la bonne voie", selon la fédération allemande.  

Gageons que ces deux cavaliers de talent viennent regarnir le cadre A de l'Allemagne qui n'était composé cette année que de trois cavaliers : Marcus Ehning, Simone Blum et Maurice Tebbel