Départ de Philippe Guerdat : pas de confirmation mais beaucoup d'émotion
mercredi 12 décembre 2018

Philippe Guerdat portrait
Le départ, non confirmé, de Philippe Guerdat attriste bon nombre de cavaliers © Scoopdyga

Depuis plusieurs jours, les rumeurs vont bon train au sujet d'une destitution de Philippe Guerdat à la tête de l'équipe de France de saut d'obstacles. Le Suisse, qui a pris les rênes l'équipe tricolore début 2013, se verrait remplacer, selon plusieurs sources concordantes, par Thierry Pomel en tant que sélectionneur, accompagné de Henk Nooren au poste de conseiller technique. Des informations à prendre avec des pincettes puisque la Fédération française d'équitation, contactée par la rédaction, reste prudente et assure qu'aucune de ces rumeurs n'est pour l'instant vérifiée.

Les cavaliers appelés par Philippe Guerdat pour représenter la France sur de grands évènements sont unanimes : ils auraient bien du mal à comprendre le départ du Suisse, si il était avéré, tant le patron des Bleus était apprécié pour son professionnalisme et sa vision toujours à long terme de l'évolution de ses troupes.

Certains ont d'ailleurs ont pris le parti de déjà lui faire ses adieux via les réseaux sociaux, à l'instar de Pénélope Leprévost. "C’est la fin d’une histoire. Ce soir, toute mon amitié et mon soutien vont à Philippe Guerdat, entraîneur et ami, appui technique mais aussi moral. Tous ensemble, nous avons vécu de grands moments sportifs (l’argent aux championnats du monde de Caen, l’or aux Jeux Olympiques de Rio), mais avant tout humains. Son départ m’attriste...", pouvait-on ainsi lire sur la page Faecbook de la Normande hier soir. Même son de cloche du côté des réseaux sociaux d'Olivier Robert, qui terminait encore 5e du GP Coupe du monde de La Corogne dimanche : "Merci Philippe pour tout ce que tu as fait pour moi, mes propriétaires, mes sponsors, tu as fait fonctionner mon système pendant six ans et tu m'as fait progresser!"Marc Dilasser aussi a tenu a témoigner son soutien ("Merci pour ton authenticité et ta franchise. L’équipe de France te doit beaucoup..."), entres autres, tant la liste est exhaustive. 

"Monsieur Lecomte..."

Le message de Bruno Rocuet ne laisse pas non plus indifférent. "Je ne suis plus dans le haut-niveau mais présent tout de même sur beaucoup de paddocks 5*. Je trouve que la FFE a humilié ses cavaliers en sortant de cette façon notre entraineur Philippe Guerdat. Pour l'avoir côtoyé de nombreux week-ends et échangé avec passion sur l'avenir de tel couple cheval/cavalier, je trouve cette décision d'une immense injustice. Difficile de croiser aujourd'hui une personne aussi passionnée, compétente, intègre et désintéressée. Il est un homme au franc-parler qui dérange, mais qui a la fin vous sert plus qu'il ne vous dessert", écrit le papa de Margaux avant d'apostropher directement le président de la FFE"Monsieur Lecomte, vous avez trahi notre équipe de France [...]. En vous entourant des mauvaises personnes, vous n'inspirez que le mépris et l'arrogance, cet exemple précis de l'incompétence. En ces temps difficiles, vous divisez au lieu de rassembler. J'espère au moins que vous aurez vent de tous les messages de soutien à notre entraineur. Ils sont à la hauteur de l'estime et de l'admiration que nous lui portons."

En dehors du saut d'obstacles

Des cavaliers d'autres disciplines qui avaient eu l'occasion de côtoyer le sélectionneur national ont eux aussi tenu à lui témoigner leur soutien, le complétiste Arnaud Boiteau en tête de file: "Philippe Guerdat ne sera plus à la tête de l’équipe de France, cela semble acté. Les raisons ne se commentent pas mais le regret de perdre un homme de grande valeur mérite d’être évoqué. J’ai eu la chance de le côtoyer en situation de coach occasionnel pour le complet à Aix La Chapelle ou comme sélectionneur de l’équipe de jumping lors du csio de La Baule il y a 3 ans. Il m’avait gentiment accepté à ses côtés dans le cadre de ma formation au professorat de sport. Simplicité, efficacité, pragmatisme ou encore sensibilité sont des qualités que j’ai particulièrement retenues chez lui. Son amitié avec Thierry Touzaint s’explique sûrement par ces traits communs de caractère. Sans parler bien sûr d’un palmarès à la hauteur de leur expertise respective. Merci pour ton dévouement et ton implication totale Philippe."

De son côté, Philippe Guerdat assure qu'il ne communiquera pas sur son éventuel départ tant qu'aucune annonce officielle n'aura été faite par la FFE

Commentaires


BERTRAND A | 12/12/2018 11:12
Le commentaire sans complaisance de Bruno Rocuet place le curseur à sa juste place. Depuis des années cette fédération prend des positions et des décisions étranges (pas de français en dressage à Tryon par exemple) et souvent clientélistes. Compte tenu de son mode d'élection, est-elle vraiment légitime? N'est-elle pas le reflet d'un ancien monde toujours agrippé à ses prérogatives? Pomel vers son Graal et Nooren vers des émoluments confortables en service minimum?