Dirk Demeersman, nouveau coach des Belges

mardi 30 décembre 2014

  • imprimer

C'est Dirk Demeersman qui va être le nouveau coach de l'équipe belge de saut d'obstacles, succédant ainsi à Kurt Gravemeier.

Dirk Demeersman largeL

www.scoopdyga.com

Dirk Demeersman

La fédération belge a fait son "mea culpa" après l'échec des Jeux mondiaux (13ème) , assorti d'une polémique sur la non sélection de Constant van Paesschen, et décidé de nouvelles mesures quant au fonctionnement de sa structure d'encadrement. Et c'est donc Dirk Demeersman qui prend les rênes d'une équipe de saut d'obstacles qui compte dans ses rangs 5 cavaliers dans le top 50 mondial (Grégory Wathelet, Constant van Paesschen, Pieter Devos, Olivier et Nicola Philippaerts). Agé de 50 ans,  Dirk Demeersman  était jusqu'alors l'un des piliers de l'équipe belge  avec laquelle il a couru 3 olympiades - Barcelone en 1992, Athènes en 2004 (4ème en individuel avec Clinton), et Londres en 2012 - 2 championnats du monde - Aix la Chapelle en 2006 et Lexington en 2010 (bronze par équipe) - et 3 championnats d'Europe. L'objectif pour le nouveau leader des Belges , qui arrête la compétition, sera d'obtenir une qualification pour les JO de Rio lors des championnats d'Europe d'Aix la Chapelle.
La fédération belge a également mis fin à sa collaboration avec Mark  Phillips pour le complet mais et annoncera au mois de janvier le nom de son successeur.

Extrait du communiqué de la fédération belge

Au  cours  de  la  rétrospective  des  JEM,  il  était  clair  que  la  façon  de  travailler  pour  le  sport  de  haut  niveau  et  en  particulier  pour  le  saut  d’obstacles,  n’était  pas  conforme  aux  exigences  d’une  fédération  moderne.  Malgré  le  fait  que  de  bonne  prestation  ont  été  obtenues  à  Caen  par  Michèle  George  et  Karin  Donckers  ainsi  que  des  équipes  de  reining  et  d’attelage,  la  FRBSE  a  surtout  réussi  fin  août  à  se  retrouver  principalement  dans  les  méandres  juridiques  de  la  presse  nationale.

Dans  les  mois  qui  suivirent  les  JEM,  il  y  eut  des  concertations  intenses  entre  le  COIB,  les  ligues  (VLP  et  LEWB),  leurs  organes  subsidiants  (Bloso  et  Adeps)  et  tous  les  acteurs  liés  au  sport  de  haut  niveau  en  Belgique.  Dans  cette  optique  et  suite  à  des  évaluations,  il  a  été  décidé  entre  autre  d’arrêter  notre  collaboration  avec  Kurt  Gravemeier  pour  le  saut  d’obstacles  et  Mark  Phillips  pour  le  complet.

De  par  cette  évaluation,  la  FRBSE  a  décidé  de  s’investir  à  fond.  Cette  concertation  intense  à  tous  les  niveaux,  et  avec  le  plus  de  parties  concernées  possibles,  a  pris  le  temps  nécessaire.  Nous  voyons  à  présent  l’avenir  avec  confiance  de  par  les  décisions  qui  ont  été  prises  et  en  particulier  grâce  à  l’élaboration  d’une  structure  complète  du  sport  de  haut  niveau  professionnel.  Il  s’agit  concrètement  des  mesures  suivantes :

• Pour  les  disciplines  olympiques,  ce  ne  seront  plus  les  commissions  sportives  qui  auront  la  responsabilité  du  sport  de  haut  niveau,  elle  ira  à  la  nouvelle  structure.

• Cette  structure  du  sport  de  haut  niveau  sera  gérée  par  une  Commission  Technique  sous  la  direction  de  Wendy  Laeremans,  directeur  sportif  de  la  FRBSE,  assistée  par  Evi  Vereecke,  responsable  du  sport  de  haut  à  la  VLP  et  de  Marcel  Nejszaten,  directeur  et  responsable  du  sport  de  haut  niveau  de  la  LEWB. 

• Pour  chaque  discipline,  la  commission  sportive  désignera  2  conseillers  /experts  qui  aideront  ce  trio.

• Un  coach  désigné  par  discipline,  aura  l’entière  responsabilité  du  sport  de  haut  niveau  et  travaillera étroitement  avec  la  Commission  Technique  mentionnée  ci-­dessus.  De  cette 
façon,  le  fonctionnement  du  sport  de  haut  niveau  sera  aligné  avec  la  structure  belge,  où  les  compétences  régionales  se  retrouvent  sur  la  même  ligne  que  cette  nouvelle  structure  du  sport  de  haut  niveau.  Ceci  doit,  en  outre,  mener  à  une  optimalisation  des  moyens  financiers  liés  au  sport  de  haut  niveau.

 • En  plus  du  coach,  il  y  aura  aussi  les  vétérinaires,  qui  auront  un  vétérinaire  coordinateur  par  discipline.

• Il  va  de  soi  que  la  Commission Technique  en  collaboration  avec  le  coach,  aura  le  pouvoir  et  la  possibilité  de  faire  appel  à  d’autres  experts  comme  des  ex-­cavaliers  de  haut  niveau,  ostéopathes,  kinésistes  s’il  le  juge  nécessaire.

• Cette  structure  complète  du  sport  de  haut  niveau  fera  rapport  au  Comité  de  Direction  de  la  FRBSE.

En  première  instance,  cette  structure  est  mise  en  place  pour  les  disciplines  olympiques.  Le  Conseil  d’Administration  de  la  FRBSE  a  donné  son  accord  pour  cette  méthode  le  mardi  23  décembre  2014.  Concrètement,  les propositions  sont  élaborées  pour  le  moment  pour  les  ancrer  dans  notre  fonctionnement  par  des  modifications  statutaires  et  changements  aux  règlements.

Le  coach  du  saut  d’obstacles

Dans  la  structure  du  sport  de  haut  niveau,  le  coach,  en  collaboration  avec  la  Commission  Technique,  aura  un  large  pouvoir  sportif.  Au  cours  de  l’évaluation  mentionnée  plus  tôt  et  en  concertation  avec  les  cavaliers  entre  autre,  le  profil  du  coach  idéal  a  été  établi.  Différents  aspects  sont  abordés  comme:  l’expérience,  la  connaissance  technique,  la  disponibilité,  l’accessibilité,  la  communication,  le  horsemanship,  et  l’affinité  avec  le  sport  de  haut  niveau  (belge).
Plusieurs  candidats  ont  été  évalués  et  Dirk  Demeersman  se  rapprochait  le  plus  de  ce  profil  défini.  Nous  sommes  donc particulièrement  ravis  de  vous  présenter  aujourd’hui  le  nouveau  coach  de  saut  d’obstacles.  En  outre,  Dirk  Demeersman  aura  l’entière  responsabilité  des  cavaliers  seniors,  du  niveau  le  plus  bas  au  plus  haut.  Le  principal  objectif  sportif  pour  2015  sera  évidemment  la  sélection  pour  les  Jeux  Olympiques,  pour  laquelle  nous  devrons  lutter  à  Aix-­la-­Chapelle  lors  des  Championnats  d’Europe.  Dirk  Demeersman  a  annoncé  immédiatement  qu’il  aura  déjà  un  entretien  avec  le  top  50  des cavaliers  belges  dans  le  courant  du  mois  de  janvier,  auxquels  il  expliquera  son  projet  concernant  le  sport  de  haut  niveau.  De  plus,  Dirk  Demeersman  arrête  tout  de  suite  la  compétition  en  tant  que  cavalier  actif.  Un  tournant  dans  sa  carrière.  Dirk  Demeersman  a  signé  un  contrat  pour  deux  ans  avec  la  FRBSE  avec  l’option  de  le  prolonger  après  Rio  par  périodes  de  2  ans.

L’évolution  du  complet
La  structure  mentionnée  ci­‐dessus  s’appliquera  également  pour  le  complet.  La  Commission  Technique  est  très  occupée  pour  le  moment  à  évaluer  les  candidats  possibles.  La  FRBSE  présentera  le  nouveau  coach  de  cette discipline  début 2015

Claire Feltesse / CP

  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A table N48 - François Xavier Boudant

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr