Dunkerque, c’est ce week-end !
mercredi 18 octobre 2017

Benjamin Barbot Dunkerque 2016
Benjamin Barbot avait gagné le Grand Prix de la 38ème édition, en 2016. A qui le tour cette année ? © Sylvia Flahaut

Le centre équestre de l’Afgand s’apprête à vivre quatre de jours de sport, dès ce jeudi, et plusieurs soirées festives, il faut bien l’avouer. Car les CSI1* et 2* de Dunkerque (59) font la part belle à l’ambiance, les habitués ne s’y trompent pas. C’est même la marque de fabrique de la compétition.

Top départ de l’événement jeudi après-midi, avec une première épreuve (2*) qui commencera à 17h30. Le premier “petit Grand Prix”, épreuve à barrage le lendemain, se déroulera également en fin d’après-midi, juste avant le désormais habituel “Jump and Drive”. Grâce à un partenariat avec le concessionnaire local Renault, François Gilmet, organisateur, met en place cette épreuve depuis plusieurs éditions. Les cavaliers, après un parcours en compagnie de leur monture, descendent de cheval, sautent dans une petite voiture électrique et réalisent slaloms et autres passages obligés au volant. Le tout en réduisant le chrono au maximum. Le lendemain, après l’épreuve au barème A, se déroulera en soirée l’épreuve de puissance, qui attire chaque année énormément de spectateurs. Et puis, le lendemain, dimanche, à 15h, se tiendra le Grand Prix, qui signera la fin de la compétition.

Dotation revue à la hausse

Un peu plus de 200 chevaux seront sur le site dès jeudi. Un nombre restreint par François Gilmet, qui souhaite que “les épreuves restent plaisantes à regarder. Parmi les Tricolores au rendez-vous les Nordistes Alexis Borrin ou Eric Lefebvre, très en forme actuellement avec Voice de Chenaie, Camille Conde Ferreira, Julien Epaillard ou encore Pierre Cabochette. Les Belges Philippe Lejeune et Karine de Brabander seront également de la partie, comme le Britannique Guy Williams. On voit certains cavaliers revenir et ça fait sacrément plaisir, confie François Gilmet, qui a réhaussé la dotation du Grand Prix de vendredi de 1000 euros (soit 8000 euros pour l’épreuve et près de 70000 pour la totalité du concours). Toutes les pistes, paddocks intérieur, extérieur et piste principale, ont été refaites. On est prêts, ça va être une belle édition, assure l’organisateur.