Equid’ain et son équipe Grand National
mercredi 07 mars 2018

Philippe Bernard et François Eric Fredry
Philippe Bernard et François Eric Fredry seront les représentants de l'écurie Equid'Ain sur le circuit du Grand National 2018 © Jean-Louis Perrier

Depuis cinq ans, l’association Equid’Ain présidée par Pascal Bouvet œuvre pour faire la promotion du cheval dans l’Ain. Le parrainage d’une écurie Grand National avec deux cavaliers locaux aussi actifs que talentueux, Philippe Bernard et François Eric Fédry, est un nouvel atout pour le rayonnement de cette filière qui pèse 92millions d’euros (hors pari mutuel) dans un département ‘’Terre de Cheval‘’.

Le rendez-vous était donné le 6 mars aux écuries de la Grand Bévière, près du joli village fleuri de Chatillon sur Chalaronne. Une centaine de chevaux vivent ici, dont une quarantaine de retraités dans les parcs  autour des installations fonctionnelles construites par Philippe Bernard, 39 ans en mai prochain, sur la propriété familiale. "Mon père était négociant en bovins et travaillait beaucoup avec l’Italie jusqu’à la crise de la viande bovine qui lui a fait perdre  beaucoup de marchés. Il n’était pas vraiment cavalier même s’il avait fait les courses rurales sur l’hippodrome de Chatillon avec Marcel Rozier ( NDLA : natif d’un village voisin) qui a le même âge que lui. Il a commencé à prendre des chevaux en pension pour se reconvertir et je me suis lancé dans le métier de cavalier il y a une vingtaine d’années." Excellent préparateur de jeunes chevaux, Philippe Bernard a de nombreux classements à son actif sur les circuits SHF avec la victoire dans le championnat des 5 ans 2011 pour Sucre Blue Sauvage (Mr Blue). Cette même année il qualifiait aussi pour la grande semaine un certain Tanaël des Bonnes qu’il a monté jusqu’au milieu de son année de 6 ans avant d’être commercialisé par Laurent Guillet dans le sud ouest et poursuivre sa carrière au plus haut niveau avec Aldrick Cheronnet.

Cela n’empêche pas Philippe Bernard d’être aussi très performant sur les meilleures épreuves du circuit FFE, champion régional Pro 2 en 2016. La saison 2018 a remarquablement bien commencé par une victoire  d’Urphée d’Illiat. Cette petite jument sera avec une autre monture habile, Téquila du Blondel, sur les vitesses, et le bon représentant de l’élevage de Gérard Turrettini Vivarno de Boisy ses atouts sur le circuit Grand National. Philippe Bernard présentera aussi un bon lot de 7ans dans les épreuves du Top 7. Son partenaire de cette écurie Grand National  Equid’Ain-Horse Up, François Eric Fédry est lui aussi bien équipé et entre dans sa quarantième année avec plein de projets. Mes chevaux sont dans les écuries de Philippe mais je suis en train de construire mes propres installations à St Julien sur Veyle, ça devrait être opérationnel cet été" explique ce cavalier ainé de quatre garçons qui ont reproduit les passions familiales, se partageant entre les carrières dans la comptabilité, leur père est comptable, et le cheval, leur mère Anne-Marie élève et est une bénévole dévouée de la SHR d’Ambérieux en Dombes.

Formé dans les écuries du regretté Hubert Bourdy, François Eric  s’est ensuite expatrié en Aquitaine, travaillant douze ans avec la famille Coupérie formant notamment de nombreux produits de l’élevage de Bacon. Revenu dans la région, François Eric a poursuivi son travail de formateur et valorisateur, d’abord dans les écuries d’Hubert Bourdy pendant sa maladie, puis trouvant avec Philippe Bernard un alter ego avec qui il aime échanger sur le travail des chevaux et qui lui a proposé un cadre adapté à son activité. C’est d’ailleurs François Eric qui a œuvré pour la commercialisation de Tanaël des Bonnes. Parmi les nombreux chevaux passés sous sa selle, Amant du Château a fait ses classes avec lui à 4 et 5ans avant de rejoindre le piquet de François-Xavier Boudant. Cette saison d’autres produits de l’élevage de Jean Grandjean évolueront sous sa selle dont le frère utérin d’Amant du Château avec Kannan, Eros du Château. Les éleveurs sont nombreux à lui confié des poulains à la valorisation comme le président de la SHF Yves Chauvin pour qui il monte notamment un solide fils de Jarnac, Am Stram Gram Courcel. Pour les épreuves du Grand National, c’est Veravalenti de Loisel, une fille d’Ugano Sitte qui sera en première ligne. Rendez-vous pour les deux cavaliers de l’écurie Equid’Ain-Horse Up en avril pour l’étape de Cluny !