Equita Masters : Paul Estermann invincible !
samedi 31 octobre 2015

Equita Masters 2015- Paul Estermann
Paul Estermann et Lord Pepsi © Gilles Perina

Une première manche pas si fautive, une seconde disputée comme une véritable course contre la montre. Ce soir, l'Equita Masters a fait vibrer le public venu en nombre et s'est conclu par la victoire de Paul Estermann un poil et juste un poil, devant Kevin Staut !

Les tribunes d'Eurexpo étaient combles. L'ambiance électrique ce soir à Equita'Lyon pour une épreuve à 160 : les Equita Masters. Une épreuve sur sélection, disputée avec les vingt sans- faute d'hier (ou presque !). Tchao Gregory Wathelet, Olivier Robert et Jérôme Hurel pourtant sans faute hier, bonjour Carlos Lopez, Julien Epaillard et Jane Richard Philips (qui prenaient les 21, 23 et 24e places). Vingt cavaliers présentés comme des stars avant le début de l'épreuve s'élançaient donc sur le parcours de Frank Rothenberger. Les contrats de foulées sont tendancieux, les barres au maximum, pourtant, d'entrée de jeu, Luciana Diniz et Fit for Fun signent le parcours parfait, tout en facilité ! Ils seront neuf à l'imiter et donc dix à signer un tour sans pénalité. Ca tombe bien, il en fallait dix pour la seconde manche !

Pénélope Leprevost avec Vagabond de la Pomme, Julien Epaillard avec Cristallo A LM, et Timothée Anciaume avec Padock du Plessis ne sont pas dans le lot. La première se laisse piéger par l'entrée du double, le deuxième par l'oxer bleu et rouge qui précédait le triple de 5 foulées longues, et le dernier sur ce triple justement : Timothée a voulu faire six foulées, l'obstacle arrive près, Padock refuse ! S'en suivra trois autres barres.

Finalement, Kevin Staut sauve l'honneur tricolore et se qualifie pour la seconde manche. En réalisant le parcours le plus rapide de la première manche, il repart même avec l'avantage d'être le dernier à s'élancer. Emmanuel Gaudiano est lui le premier. Avec Caspar, il tente et comme hier, le fils de Casper ne veut pas jouer et refuse. Christian Ahlmann essaie lui aussi, mais faute. En signant le premier sans faute, Gerco Schroder en selle sur Glock's Zarenza lance la guerre du chronomètre. Son score 41'07. Pieter Devos et Dream of India Greenfield l'améliore : 39'62. Paul Estermann avec Lord Pepsi (9 ans seulement !) le perfectionne : 39'21. Les cinq couples suivants courront après sans jamais parvenir à l'égaler. Jolis parcours pourtant d'Edwina Tops Alexander/Caretina de Joter (40'84), de Douglas Lindelow/Udermus (41'13), d'Henrick Von Eckermann/Sansibar 89 (39'63) et de Luciana Diniz/Fit for Fun (39'65). Mais Paul Estermann reste devant, Pieter Devos 2e. C'est alors au dernier couple de s'élancer. Kevin Staut harponne Qurack de Falaise hdc. Le fils de Jarnac répond à toutes les exigences. Le temps défile, vite, la ligne d'arrivée est franchie, le chronomètre s'arrête : 39'44. Il n'y aura pas de Marseillaise ce soir à Lyon, mais l'hymne suisse. Paul Estermann a été invincible ce soir. « J’ai réalisé un bon tracé pour cette deuxième manche. Mon cheval avait déjà bien sauté hier, donc j’ai essayé de faire au mieux pour gagner aujourd’hui. Je savais qu’il y avait des cavaliers potentiellement plus rapides, mais j’ai vraiment pris de bons virages et mon cheval a vraiment été super », s’est-il réjoui en sortie de piste. Le public salue sa prestation, celle de Lord Pepsi, 9 ans seulement et royal à Lyon et surtout acclame la performance de son chouchou, 2e et qui a vraiment tout donné. « Je suis très satisfait de Qurack, il a très bien sauté. C’est vrai que c’est décevant de ne pas réussir devant son public à grappiller les centièmes qui auraient donné la victoire, mais c’est déjà bien de répéter deux sans-faute même s’il n’y a pas de victoire ».

Retrouvez tous les résultats en cliquant ici !