Fin de carrière pour Quorida de Trého
mercredi 05 septembre 2018

Quorida de Trého a notamment permis à Romain Duguet de participer aux Jeux olympiques de Rio en 2016. © Scoopdyga

À quatorze ans, Quorida de Trého a tiré sa révérence. Romain Duguet a en effet annoncé qu'il avait décidé de mettre fin à la carrière de sa jument de tête, blessée depuis avril dernier alors qu'elle était déjà de retour d'une convalescence d'un peu plus d'un an.

Une page se tourne pour Romain Duguet. Le Suisse a décidé de mettre un terme à la carrière de sa jument de tête, Quorida de Trého, qui lui a permis de franchir durablement le cap du très haut niveau et de s'imposer parmi les meilleurs cavaliers helvétiques. "Aujourd’hui est un jour particulier pour mon équipe et moi-même avec le départ à la retraite de ma plus fidèle partenaire, Quorida de Trého", s'est-il exprimé sur les réseaux sociaux hier en fin de journée. "C’est avec beaucoup d’émotions que nous la regardons rejoindre sa nouvelle vie, elle qui nous a permis de réaliser nos rêves, même les plus fous. Quorida m’a offert mes premières victoires en Grand Prix 5* lors du Saut Hermès et dans le Grand Prix de St-Gall en 2015", se rappelle-t-il. "En piste Coco donnait le maximum comme à Helsinki où nous remportons à deux reprises le Grand Prix Coupe du monde. Ensemble, nous avons été sélectionnés pour participer aux plus importantes échéances de notre sport comme les championnats d’Europe à Aix-la-Chapelle en 2015 où nous montons sur la troisième marche du podium avec l’équipe Suisse, la finale de la Coupe du monde de Göteborg et, bien sûr, les Jeux olympiques de Rio en 2016 où nous avons couru la finale individuelle."

Bien qu'il ait d'autres chevaux pour poursuivre sa carrière, Quorida de Trého garde une place spéciale dans le cœur du pilote. "Quorida de Trého fait partie des meilleurs chevaux au monde, ceux qui impactent de façon considérable la vie de leur cavalier et pour longtemps", reconnaît-il. "Aussi charismatique qu’attachante Quorida a toujours été au centre des attentions grâce à une équipe dévouée qui a su faire d’elle la crack que l’on connait tous. Tout d’abord, sa propriétaire Christiana pour qui Coco a toujours occupé une place particulière mais aussi Thomas Fuchs qui a cru en nous et nous a entraîné pendant quatre ans pour nous permettre de briller à haut niveau et bien sûr Hanna, sa groom, qui était au petit soin pour cette championne pendant six ans ainsi que toute l’équipe qui a croisé sa route à la maison comme en concours." Et de conclure : "Il est temps de laisser cette grande dame entamer sa deuxième vie. Merci pour tout ma Coco."