Finale de Barcelone Les Bleus 2e ex-æquo de la consolante derrière le Qatar
samedi 26 septembre 2015

Barcelone 2015- Kevin Staut et Reveur de Hurtebise
Kevin Staut et Reveur de Hurtebise © Scoopdyga

Passés à côté de la qualificative jeudi, les Bleus ont finalement arraché la 2e place ex-æquo derrière le Qatar lors de la Challenge Cup Longines, consolante de la finale des Coupes des nations Furusiyya, vendredi soir à Barcelone. Mais ils sont une nouvelle fois passés par toutes les émotions. Pas très rassurant pour cette ultime épreuve par équipes de l’année, à dix mois des JO de Rio.

Avec le nouveau 8 points de Pénélope Leprévost et Flora de Mariposa, les Bleus craignaient de revivre le même scenario que la veille… Le couple fautait en effet sur la délicate palanque n°7 placée juste derrière la rivière puis sur l’entrée du triple n°10. Le manque de condition de la jument, d’habitude si bondissante mais pas ressortie depuis sa 4e place aux championnats d’Europe il y a un mois, s’est confirmé. Mais le bon parcours de Nicolas Delmotte et Number One d’Iso Un Prince (4 points) remettait du baume au cœur à l’équipe, d’autant que le parcours de Santiago Varela causait beaucoup de fautes : seulement 4 sans-faute dans le temps sur 44 couples.  « J’ai eu un meilleur ressenti car Number était davantage dans le coup après l’épreuve d’hier, soulignait le Nordiste. Je l’ai malheureusement laissé se décaler sur la droite après la rivière. Si j’avais mieux anticipé, j’aurais pu éviter cette faute sur la palanque car il sautait vraiment bien lui. »

Mais les 8 points en fin de parcours sur la sortie du triple puis sur le dernier obstacle (un vertical sur bidet très fautif) de Roger-Yves Bost et Qoud’Cœur de la Loge remettaient alors un coup au moral de l’équipe. « Encore fatigué suite à Calgary, il n’avait pas la même réactivité que d’habitude et il sautait un peu à plat. J’ai été obligé de l’aider trop tôt dans le parcours, j’ai usé mes cartouches trop tôt, analysait Bosty.  Il a toutefois fait des trucs supers donc c’est au final décevant. Je dois faire attention de garder sa fraîcheur, mais c’est sa première saison à ce niveau et il y a encore des réglages à trouver. »

Toute l’équipe retrouvait enfin le sourire grâce au sans-faute arraché par Kevin Staut et Rêveur de Hurtebise-HDC. « Il a bien sauté en début de parcours, mais ça s’est dégradé sur la fin. Je sentais que les sauts étaient moins harmonieux, mais il est, heureusement, très généreux, soulignait le Normand. C’était important de ramener ce sans-faute pour l’équipe après ces deux mauvaises journées. »

La victoire s’est, elle, au final jouée entre les Qataris et les Brésiliens. Ultime cavalier à s’élancer, Marlon Modolo Zanotelli avait le droit à une faute avec Rock’n Roll Semilly pour offrir la victoire à son équipe. Mais après un superbe début de parcours, le jeune Brésilien faisait tomber l’entrée du triple, puis le n°12 et le n°13… Les Qataris explosaient alors de joie au paddock autour de leur mentor, Jan Tops.

Retrouvez tous les résultats en cliquant ici!