Finale de Barcelone : la France passe encore à la trappe !

jeudi 24 septembre 2015

  • imprimer

Seulement 16e de la qualificative jeudi après-midi, les Bleus devront, comme l’an passé, se contenter de la consolante de la finale des Coupes des nations Furusiyya FEI à Barcelone… Une « défaite claire et nette » dixit Philippe Guerdat. Vainqueurs à Arezzo et Calgary, les Brésiliens font aussi partie des déçus. Les autres grandes équipes, Belgique en tête, se sont qualifiées pour la finale à 1,5 millions d’euros programmée samedi.

barcelone 2015 -deconfiture tricolore largeL

La débâcle tricolore

Huit places pour dix-neuf équipes attribuées au terme d’une seule et unique manche, sans aucune possibilité de se rattraper, contrairement à n’importe quelle autre épreuve par équipes... C’est la dure mais palpitante règle de la finale des Coupes des nations FEI Furusiyya. Une formule couperet qui fait toujours des heureux et des malheureux. Il faut dire qu’entre la grande finale (samedi à 21 heures), dotée de 1,5 million €, et la consolante (vendredi à 21 heures), dotée de 300 000 €, il n’y a pas photo ! D’où les mines déconfites des non qualifiés, dont les Bleus…

La barre sur le n°1 de l’ouvreuse, Pénélope Leprévost/Flora de Mariposa, qui fautait aussi sur le milieu du triple n°12, un vertical sombre sur bidet (obstacle le plus fautif avec la délicate palanque n°5 placée en sortie de vitrage après un demi-tour), n’augurait rien de bon. La mauvaise forme des Français s’est confirmée de parcours en parcours… Deux fautes aussi pour Nicolas Delmotte/Number One d’Iso Un Prince, puis trois fautes de Roger-Yves Bost/Qoud’Cœur de la Loge et deux fautes de Kevin Staut/Rêveur de Hurtebise-HDC scellaient le sort des Français. Un total très lourd de 24 points synonyme d’une 16e place sur 19 équipes.

Philippe Guerdat : « J’aimerais une réaction d’orgueil demain »

 « L’an passé, ça ne s’était jouéà rien, mais cette fois-ci c’est une défaite claire et nette, déplore Philippe Guerdat, le chef d’équipe. Les chevaux de Pénélope et Kevin n’avaient pas resauté depuis Aix-la-Chapelle donc ils manquaient peut-être d’un parcours. Nicolas Delmotte a monté magnifique, mais son cheval a baissé de pied en fin de parcours par manque de compétition aussi car il avait été arrêté après Dinard. Quant à Bosty, après les deux premiers 8 points, je pensais qu’il avait une chance de nous remettre dans le droit chemin. Réserviste à Aix, il en avait envie et il s’est battu, mais ce genre de piste plus petite est plus compliquée techniquement pour Qoud’Cœur, que des terrains comme Aix ou Calgary. C’est la loi du sport. Il faut l’accepter. On va tous se remotiver pour demain. Je compte sur une réaction d’orgueil. »

Même s’il a la possibilité d’intégrer le réserviste, Timothée Anciaume/Padock du Plessis, le sélectionneur alignera a priori la même équipe : « Je ne suis pas quelqu’un qui brûle ce que j’ai mis en place ! Les couples n’étaient pas assez prêts pour cette finale, mais je ne pense pas que ce soit rendre service à Timothée de l’intégrer, ni une bonne chose de priver un des quatre couples d’une chance de finir sur une bonne note demain soir. »

Des Belges revanchards

Non qualifiés pour les JO suite aux championnats d’Europe à Aix-la-Chapelle, les Belges ont remporté cette difficile qualificative (seulement 7 sans-faute dans le temps sur 76 couples) avec un total de 5 points grâce à Grégory Wathelet/Conrad de Hus (0), Judy-Ann Melchior/As Cold As Ice Z (1 pt), Olivier Philippaerts/Armstrong van de Kapel-H&M (4) et Jos Lansink/For Cento (5). « Le parcours était vraiment difficile mais les cavaliers ont fait du super job et tous les chevaux ont très bien sauté », se réjouissait Dirk Demeersman. Ils devancent les Allemands, les Suédois, les Anglais et les Américains. Tenants du titre et archi-favoris après leur doublé mondial et leur doublé européen, les Néerlandais se sont aussi qualifiés (6e avec 10 points), notamment grâce à nouveau sans-faute ( !) de leur leader Jeroen Dubbeldam/Zenith-SFN. Jur VRieling/Zirocco Blue et Gerco Schröder/Cognac Champblanc-Glock écopent tous deux de 5 points. Contre-performance en revanche de Maikel van der Vleuten et Verdi : 17 points. Mais rien est joué puisque les compteurs repartent à zéro pour la consolante (vendredi à 21 h) comme pour la grande finale (samedi à 21 h).

Retrouvez tous les résultats détaillés en cliquant ici!

Elodie Mas, sur place

Fautras Équestre
Fabricant de vans et camions pour chevaux
Theault
Spécialiste du transport pour chevaux depuis 1924
Laboratoires Audevard
Ce qui nous rassemble, la santé et la performance du cheval.
  • imprimer

0Commentaires

BERTRAND A | 25/09/2015 08:29
Vraie déception et toujours de bonne excuses de PG sous couvert d'une analyse de la situation. Le problème n'est-il pas une usure et saturation des couples en place malgré l'apport de ci de là de sang neuf à doses quasi homéopathique? C'est plus dynamique dans le complet! Moins d'enjeux financiers?
MICHELE P | 24/09/2015 20:53
J' ose espérer que les mines déconfites des cavaliers sont plus dues à leur contre-performance, plutôt qu' au manque à gagner!!
Sinon où va t on ?
Michèle P.


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A table N48 - François Xavier Boudant

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr