Finale du Top 10: Patrice Delaveau 2e à 2 dixièmes!

samedi 30 novembre 2013

  • imprimer

A Stockholm, le Français prend la 2e place de sa toute première finale du Top 10 Rolex IJRC avec Lacrimoso HDC, avec un peu de chance sur le dernier, mais à 20 petits centièmes de Daniel Deusser, autre néophyte au top. Roger-Yves Bost 5e, Kevin Staut 7e.

stockholm Danier Deusser, Patrice Delaveau et Ben Maher largeP

Rolex

les cavaliers du Top 10 largeL

FEI

Danier Deusser, Patrice Delaveau et Ben Maher

Les cavaliers du Top 10

previous video next video

En sortant de piste, le public de Stockholm pensait ce samedi soir que Patrice Delaveau avait probablement gagné, qu'il avait mis suffisamment de pression sur les épaules de Daniel Deusser. Mais pas le Normand ! En homme de cheval avisé, il savait que l'Allemand installé en Belgique pouvait être très vite avec Evita van de Velbalie, prometteuse 9 ans gagnante des Equita Masters début novembre.
Appelé de dernière heure, suite au forfait de Scott Brash, Deusser fit un vrai récital avec Evita. « Ma jument m’a beaucoup aidé en seconde manche, elle a été fantastique, elle a tout donné et moi je ne pensais qu’au chronomètre, je lui dédie cette victoire ! », dira l’Allemand écuyer 1ère classe chez Stephan Conter. A l'arrivée, 2 dixièmes d'avance sur Patrice Delaveau !
Patrice Delaveau était donc 2e de sa toute première finale du genre, avec audace… mais avec pas mal de chance sur le dernier oxer Rolex ! Comme son cavalier, le bon Lacrimoso HDC répond en tout cas une nouvelle fois présent !
Le No 1 mondial Ben Maher fut le plus rapide de tous avec Triple X III, mais sa faute dans le double du premier tour reléguait l’Anglais sur la 3e marche du podium. Ludger Beerbaum, 4e avec le superbe Chaman, n’avait pas chômé non plus, mais il dut s'avouer vaincu et d'un bout: 3 secondes! On croit voir souvent les mêmes visages, mais trois des finalistes 2013 n'avaient jamais eu l'honneur de monter cette finale et il s’agissait donc au bout du compte du trio de tête : ça bouge!

Plus de déçus à l'arrivée!
Roger-Yves Bost avait déjà disputé la finale 2012 à Genève avec Myrtille Paulois et il allait obtenir le même rang ici avec Nippon d'Elle: 5e ! 8 pts au premier tour, un sans-faute au second et avec beaucoup de panache sur les derniers obstacles, mais un bilan mitigé.
Idem pour Kevin Staut, 7e avec 12 pts. "Quismy des Vaux a très bien sauté au premier tour (faute à la sortie du double, courte), mais elle doit encore gagner en expérience, en métier, dès que je lui demande d'aller vraiment vite, elle fait encore des fautes. Je me devais de prendre des risques pour viser un podium". De fait, le Français était ultra-rapide, mais avec deux barres sur la fin du parcours.
Marcus Ehning, 6e, aurait dû être éliminé pour être parti avant la sonnette au premier tour, mais il fit deux barres et de toute manière tout le monde l'admire trop pour protester ! Soir "sans" aussi pour Christian Ahlmann, 8e avec Asca Z, Steve Guerdat, 9e avec Nasa, et Gerco Schroeder, 10e avec Castelino van de Helle.

Un public nombreux, mais néophyte
Après neuf finales à Genève, deux à Paris et une à Bruxelles, le Top 10 Rolex IJRC voyageait cette année pour la première fois dans le nord. Cette 13e finale se déroulait hier soir dans une Globe Arena  quasiment pleine (11'000 spectateurs) et superbe,  mais peu vibrante avant les ultimes parcours, décoiffants.
Le Top 10 est ici en Suède une « attraction » comme une autre, le public se déplaçant chaque année pour les épreuves Coupes du monde de dressage et d’attelage et ne connaissant pas trop les stars du jumping. Les organisateurs n’ont du reste pas prévu grand chose d’autres pour celles-ci, hormis un Grand Prix additionnel, disputé ce dimanche matin (!).

Où sont les femmes ?
Est-ce pour cette raison ou parce que Stockholm est loin, toujours est-il qu’il y avait trois forfaits, ceux de l’Américaine Beezie Madden, no 2 (qui a mis tous ses chevaux « au vert » pour deux mois), de Luciana Diniz et de Scott Brash. Et par conséquent aucune cavalière en lice, ce qui est une première et regrettable dans un sport mixte et de plus en plus féminin. Cela ne nuisit, en revanche, pas du tout à l’intensité de l’épreuve et les remplaçants firent des merveilles. La fin de l'épreuve fut vraiment palpitante.

Résultats ici

photo d'archive

A Stockholm, Alban Poudret

Bucas
Couvertures pour chevaux
Theault
Spécialiste du transport pour chevaux depuis 1924
  • imprimer

0Commentaires

 | 01/12/2013 18:03
A noter le très audacieux 2ème tour de Nippon d'Elle magnifiquement piloté (en toute confiance) par notre génial Bosty national!
Pas sûr que sans son exemple d'enlever une foulée dans la délicate ligne oxer-4 (ou 3) foulées gros vertical, Ludger Beerbaum et Ben Maher auraient fait de même!
Bravo Bosty!


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A Table N43 Stéphanie Brieussel

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr