Frédéric Busquet: "Maintenant, je veux essayer du cinq étoiles, mais..."

mardi 25 novembre 2014

  • imprimer

Gagnant du CSI** de Vilamoura, 5e du CSI*** de Liège, et vainqueur ce week-end au CSI*** de Parme : depuis août, Frédéric Busquet , cavalier des écuries d'Ellipse basées près de Nantes, cumule les résultats et aimerait aujourd'hui accéder aux "Cinq étoiles", ce qui n'est pas chose facile. Joint par téléphone, il a accepté de répondre à quelques questions.

Frédéric Busquet et Plume de la Roque largeL

Eric Fournier

Frédéric Busquet et Plume de la Roque à Saint Lô

Frédéric, vous venez de rentrer de Parme avec la coupe-félicitations- comment cela s'est passé?

Très bien forcément, c'est un magnifique concours et je ne regrette pas du tout d'avoir fait du forcing pour avoir le droit de participer! La jument est en pleine forme, très compétitive et je suis d'autant plus content qu'il y avait une vraie concurrence! Que ce soit à Vilamoura avec Ben Maher par exemple ou encore ce week-end à Parme avec Janika Sprunger, Jos Lansink ou encore Franck Schuttert! Le problème maintenant reste d'arriver à se frayer un chemin pour concourir à haut niveau!

C'est à dire? quels sont vos prochains concours?

Justement je ne sais pas, je n'ai ma place dans aucun autre concours indoor pour le moment. J'ai peu de contact avec le sélectionneur. Je l'ai appelé en rentrant de Parme pour demander La Corogne mais il n'avait pas vraiment de place... Je comprends que cela soit compliqué pour lui aussi, c'est souvent les concours qui décident des cavaliers et non les fédérations, mais je pense avoir fait mes preuves pour avoir ma chance! Je ne dis pas que j'ai le niveau de Patrice Delaveau, mais nous avons fait des résultats et j'espère pouvoir m'essayer sur plus gros! Pour l'instant, c'est très compliqué. Pour participer aux concours, je me suis toujours débrouillé. J'ai insisté auprès des organisateurs, compté sur mes connaissances pour avoir mon entrée et même acheté une table... Quand on me ferme la porte, j'essaye de rentrer par la fenêtre mais c'est vraiment dur et rageant d'autant que j'ai été classé à chaque fois, ou presque, alors là j'espère vraiment avoir ma place à La Corogne!

Quels sont donc vos objectifs avec Plume de la Roque, votre jument de tête? Elle vous appartient, est-elle à vendre? 

Mes objectifs... sans concours, il n'y en pas vraiment! Mais la jument n'est pas à vendre. On me l'a souvent demandée mais pour l'instant, je la garde. Sauf si le prix proposé est déraisonnable, alors je la laisserai partir mais pour l'instant elle est la vitrine de ma structure, et tout va bien! Mon cavalier de jeunes chevaux, Robin Le Squeren va bien également. Il a gagné les 6 ans à Fontainebleau, marche bien en CSI** avec , entre autres , Tokyo d'Ellipse

D'Ellipse? C'est un cheval né chez vous? Vous faites également de l'élevage?

Oui, effectivement, c'est le premier bon poulain que nous ayons fait naitre! Enfin, un bon! Nous faisons naitre 6 à 7 poulains par an, beaucoup par transfert. Plume a déjà un poulain, Bulle d'Ellipse par exemple. Et elle est magnifique, mais quand ce sont nos enfants, nous ne sommes jamais très objectifs!

Comment fonctionne votre infrastructure?

Nous avons 80 boxes, 40 sont réservés pour des propriétaires, le reste est dévolu à la quinzaine de jeunes chevaux que nous avons au travail et à la douzaine de chevaux plus âgés.

Nous sommes 9 salariés à faire tourner la boutique, et essayons de vendre le plus possible des chevaux de la meilleure qualité possible parce que seule la vente de bons chevaux peut faire vivre notre écurie.  Nous avons par ailleurs, un partenariat avec les écuries d'Ecaussinnes et quelques chevaux en commun, tous destinés à la vente!

Nous avons vu Plume de la Roque sous la selle de Florian Angot à plusieurs reprises, pourquoi?

Florian est avant tout un ami mais c'est aussi un "coach", il m'a beaucoup aidé avec Plume. C'est une jument que j'ai achetée à 6 ans, et elle était très anxieuse, j'avais du mal à canaliser toute son énergie. Florian m'a beaucoup aidé, et quand je sens que je vais dans le mauvais sens avec la jument, je l'appelle ou il vient. S'il sent qu'il a besoin de monter dessus en concours, il le fait! Je travaille également avec un écuyer du Cadre Noir pour le plat, Jean-Jacques Boisson. C'est très important d'avoir un œil extérieur.

Avez-vous d'autres chevaux dans votre piquet?

Oui, j'ai Syvana de la Bride, une bonne jument de 8 ans qui se met tranquillement sur des 140, et j'ai Ti Pol du Plessis, avec lequel je terminais 3e à Fontainebleau et qui se prépare, lui aussi, gentiment. 

Que peut-on vous souhaiter alors?

D'aller en concours! J'ai des résultats, alors maintenant il faut y aller. J'aimerai faire Bordeaux, mais je ne peux pas arriver sur un tel événement en n'ayant rien fait les trois mois précédents! Je voudrais vraiment m'essayer sur du 5 étoiles, et si je tombe ou que ça ne se passe pas bien, je rentrerai chez moi et retournerai faire mes trois étoiles! 

Par Solene Lavenu

Bucas
Couvertures pour chevaux
  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A table N48 - François Xavier Boudant

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr