GCT : Ben Maher is winning...good !
dimanche 03 juin 2018

Ben Maher - Winning Good
Le cavalier britannique remporte la victoire en selle sur son jeune et très prometteur Winning Good. © ph.Stefano Grasso/LGCT

C'est sur la paradisiaque plage de Pampelonne, à Ramatuelle exactement, que le Britannique Ben Maher s'est imposé samedi dans le Grand Prix 160 de l'étape tropézienne du Global Champions Tour. Avec son étalon de 9 ans, le bien nommé Winning Good, fils de Winningmood van de Arenberg, le cavalier devance le Colombien Carlos Enrique Lopez Lizarazo et l'Australienne Edwina Tops-Alexander, 3e.

Après la seconde manche de la Global Champions League qui s'est courue samedi après-midi, les cavaliers ont pris le départ du Grand Prix 160 de l'étape tropézienne du Global Champions Tour. Environ un quart des couples engagés est parvenu à se sortir des difficultés mises en place par le chef de piste italien, Uliano Vezzani. Malheureusement, une petite pénalité de 4 points prive le Tricolore Simon Delestre et Hermès Ryan d'accèder à la finale au chrono : le couple, véloce en piste, se classe tout de même à la 8e place et signe ainsi la meilleure performance française de l'épreuve. 

Sept couples s'invitent au barrage. Parmi eux, les Belges Olivier Philippaerts et Niels Bruynseels, l'Américaine Lillie Keenan ou le champion d'Europe Peder Fredricson. Ces quatre cavaliers ne parviennent cependant pas à réitérer le clear round du premier tour, laissant le Britannique Ben Maher, le Colombien Carlos Enrique Lopez Lizarazo et l'Australienne Edwina Tops Alexander en découdre. Ce sera finalement le premier, associé à Winning Good, qui signera le meilleur chrono : en 37,44, le vainqueur devance de près d'une seconde le représentant de la Colombie, vainqueur quelques heures plus tôt de la seconde manche de la Global Champions League en individuel, avec Admara 2. Avec un chrono de 38,78, environ 30 centièmes derrière le deuxième, l'amazone classe sa fille KWPN de L'Esprit, California, à la 3e place de l'épreuve. 

Lors de la conférence de presse, le vainqueur pointait la qualité de sa monture, encore jeune, qui signe sur la Côte d'Azur la plus belle performance de sa carrière : "Winning Good n'a que 9 ans et j'ai énormément de chance de pouvoir le monter. Cette saison a été incroyable. Plus il saute, mieux il saute". Ben Maher reconnaissait toutefois avoir eu un peu de chance sur l'avant-dernier obstacle du barrage. "A Madrid, tout sortait parfaitement, aujourd'hui, cela venait moins bien, il est vrai. Je savais que j'aurais dû avancer davantage vers l'avant-dernier, la foulée était très longue. Mais la chance était avec moi aujourd'hui."

Prochaine étape pour le circuit de Jan Tops, qui ne se déplacera pas très loin : Cannes, du 7 au 9 juin prochain.