GCT Madrid : Derrière Sergio Moya l’équitation espagnole renaît

vendredi 03 mai 2013

  • imprimer

La victoire de l’Espagnol Sergio Alvarez Moya avec Abab van het Mollenhof dans l’épreuve courue au barème A chrono vendredi soir, au terme de la première journée du CSI 5* de Madrid, n’avait rien d’étonnante en soi.

Sergio Alvarez Moya avec Abab van het Mollenhof  largeP

www.scoopdyga.com

Sergio Alvarez Moya avec Abab van het Mollenhof

Cela fait quelques saisons que l’Espagnol progresse à pas de géants dans la hiérarchie mondiale (17 ème, FEI rankings). Leader du classement provisoire qualifiant pour la finale de la Coupe du Monde qui s’est déroulée à Göteborg la semaine passée, il y concluait au pied du podium. Quatrième, juste derrière Kevin Staut, après un remarquable finish aux rênes du gris Carlo acheté fin 2011 par son épouse Marta Ortega Perez, l’héritière du géant du textile Inditex (Zara).
Jeune, passionné et gonflé Sergio Alvarez Moya est le leader d’une nouvelle génération de cavaliers espagnols qui n’a pas fini de faire parler d’elle. Sur le magnifique terrain de Campo où se produisaient parmi d’autres Pilar Lucrecia Cordon, Manuel Anon ou encore Eduardo Alvarez Aznar, le fils de Luiz Alvarez Cervera, il était clair que le saut d’obstacles espagnol affichait une belle santé. Pour Marco Fuste, la cinquantaine tassée, sélectionneur et chef d’équipe qui s‘interdit toute implication technique, laissant aux cavaliers le choix de leur entraîneur, ce renouveau s’explique par la rareté de l’offre ! C’est un paradoxe, l’Espagne connaît une crise économique dévastatrice pour l’équitation de base. Les classes moyennes n’ont plus les moyens de s’adonner à leur passion mais, en revanche, les plus riches n’ont jamais été aussi motivés : « il y a une part de hasard qui veut que des familles disposant de gros moyens se passionnent pour l’équitation plutôt que pour d’autres sports et investissent. Mais ces passionnés sont peu nombreux et, au bout du compte, c’est plus facile à gérer pour la Fédération. La volonté de progresser, l’esprit d’équipe, l’ambiance sont au rendez vous. Nous avons dix chevaux capables de disputer une Coupe des Nations. C’est le luxe ».
Fuste connaît parfaitement les rouages du sport ou il a fait toute sa carrière à un poste ou un autre. Il a dirigé la ligue espagnole de football américain pendant 10 ans, conduit la Fédération de tennis pendant trois ans (période durant laquelle l’Espagne remporta la Coupe Davis) et a été élu au comité de jumping de la FEI. Il est optimiste pour l’équitation espagnole et à court terme vise une performance au Championnat d’Europe d’Herning en août et un coup d’éclat lors de la première finale du circuit FEI-Furrûsiyya des Coupes des Nations en septembre qui se déroulera à… Barcelone en Septembre. « Certes nous sommes qualifiés d’office en qualité de pays organisateur, mais nous avons bien l’intention de ne pas abuser de cette faveur ».
Les bleus en forme.
Lors de l’épreuve courue au Bar A chrono (1,45) remportée par Laura Kraut, à laquelle participaient la plupart des chevaux qui disputeront samedi soir le premier Grand prix du Global Champions Tour de la saison 2013, les Français sont apparus fins prêts.
Michel Robert (Nénuphar Jack) et Simon Delestre (Valentino Velvet) signaient des sans faute dans le temps. Pénélope Leprévost accusait un petit point de temps dépassé avec Topinambour très délié et,  semblait-il, en pleine forme. Les deux cavaliers du Haras des Coudrettes, Kevin Staut (Estoy Aqui de Muze) et Patrice Delaveau (Lacrimoso) peaufinaient leurs parcours. Ils seront à l’évidence prêts pour affronter celui que le chef de piste hollandais Luis Konickx leur concoctera, histoire que le vainqueur mérite les 94 000 euros offerts (250 000 au total).
 

résultats ici

Photo d'archive

Sur place, Xavier Libbrecht

Bucas
Couvertures pour chevaux
Fautras Équestre
Fabricant de vans et camions pour chevaux
Theault
Spécialiste du transport pour chevaux depuis 1924
Laboratoires Audevard
Ce qui nous rassemble, la santé et la performance du cheval.
  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A table N48 - François Xavier Boudant

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr