GN Jardy : Benoît Cernin démarre très fort...
dimanche 17 mars 2019

Grand National Jardy 2019
Le podium du Grand National de Jardy avec Benoit Cernin, Nicolas Delmotte et Alix Ragot © PSV

La première étape du Grand National édition 2019 se courait au Haras de Jardy. 48 couples s’alignaient au départ. La victoire revient à Benoît Cernin.

Sur le tour initial de ce grand prix Pro Elite à 150, seuls 9 cavaliers ont trouvé la bonne stratégie pour venir à bout des difficultés proposées par Jean Claude Quque. Le principe de la 2de manche réservée aux dix meilleurs cavaliers ayant été abandonné sur ce grand prix, pour être appliquée au « petit grand prix » du matin, c’est sur un barrage traditionnel que les cavaliers sans faute s’affrontaient, à l’exception de Thierry Rozier, qui a choisi de ménager Venezia d’Ecaussinnes pour une autre occasion. Huit prétendants à la victoire de cette première étape étaient donc en lice. Edward Levy, en selle sur Absolute du Mio, choisit de se retirer, tandis que la jeune cavalière de la Boissière Ecole, Vanessa Martinez, associée à Torero du Lozon, bouscule une barre et se classe 7ème. Max Thirouin, en grande forme en ce début d’année, avait sellé pour l’occasion Jewel de Kwakenbeeck, auteur de 4 points sur la première phase, et la toute bonne Utopie Villlelongue, qui termine ce barrage dans un temps très rapide mais avec 4 points aux obstacles. Il termine en 6ème position. Benoît Cernin, qui avait sellé trois de ses chevaux sur cette première étape, dont deux retenus au barrage, classe Uelem Croze à la 5ème place en signant l’un des chronos les plus rapides (38’’36), mais pénalisé de 4 points. Nicolas Delmotte avait quant à lui engagé deux de ses chevaux de tête. Urvoso du Roch, qui réitère le sans faute au barrage, arrête le chrono à 40’’30 et s’empare de la 4ème place.

 Alix Ragot (écurie Pléville) aux commandes de Thaïs de Pégase, signe lui aussi un sans faute en un temps de 40’’11 qui lui vaut la 3ème marche du podium. Le cavalier de 30 ans, installé aux Ecuries de Pégase à Bailleau Armenonville, entre Chartres et Rambouillet, où il a une vingtaine de chevaux au travail, était ravi de retrouver son cheval en pleine possession de ses moyens, après deux ans d’arrêt, « d’autant que Thaïs est né à la maison et m’appartient » commentait-il.

Sur la deuxième marche du podium fédéral, Nicolas Delmotte récompensé de son magnifique parcours sans faute en 38’’86 avec Ilex VP. Le cavalier des Hauts de France, qui défend les couleurs de l’écurie Nyco-Equick, se disait enchanté d’Ilex, qui a débuté la saison à Valence où il a couru deux Grands Prix sans faute. « Je voulais le remettre sur plus haut, c’est pourquoi j’ai choisi le Grand National, c’était un très beau Grand Prix, il a sauté magnifique. Il est en pleine forme. »

La victoire revient à Benoît Cernin associé à Unamour de Suyer, hongre de 11 ans, qui met tout le monde d’accord en arrêtant le chrono à 37’’48 dans un style irréprochable. De quoi satisfaire le cavalier qui gère son écurie de Génélard (71) avec son épouse Alizée, davantage orientée vers le dressage. Le cavalier, toujours prêt à se remettre en question, se disait tout de même assez satisfait de la performance de ses chevaux, qu’il a essentiellement travaillés sur le plat au cours de l’hiver. Durant le reste de la saison, Benoît défendra avec ses co-équipiers Jérôme Hurel et Romain Xhemal les couleurs de l’écurie Or Vet-Ar Tropig, vainqueur de l’édition 2018 du circuit fédéral. Retrouvez sa réaction après sa victoire : ici

Prochaine étape du Grand National de CSO à Deauville du 28 au 30 mars prochain.

Les résultats complets