GN St Lô: Simon Le Vot et Benjamin Devulder ont le vent en poupe

lundi 11 août 2014 - Saint Lô (50)

  • imprimer

Le grand national de CSO à St Lô ce week-end a offert deux vainqueurs : Simon Le Vot sur Quadillac les Parts pour le grand prix et Benjamin Devulder de l’équipe Equin Normand avec Syrus du Vinnebus, pour l’étape, Simon n’étant encarté dans aucune équipe.

 largeL
 largeL

previous video next video

Le grand national, perturbé par le vent en début d’épreuve, a une nouvelle fois rempli sa mission de permettre à de jeunes cavaliers en devenir de se tester sur de gros parcours face à compétiteurs plus aguerris. Ils étaient en effet près de la moitié des 37 partants a affronter une épreuve à 150-155cm pour la première ou seconde fois, c’était d’ailleurs le cas de Simon Le Vot, 27 ans, très heureux de son résultat. Cependant nombre de cavaliers faisaient remarquer que le grand national n’a plus l’aura de ses débuts parce que les dotations sont faibles eu écart aux coûts des engagements et à  la difficulté des épreuves. L’un faisait remarquer lors de la conférence de presse : «  les CSI **, comme celui qui aura lieu ici la semaine prochaine sont mieux dotés alors que les grands prix sont annoncé à 145 cm, ce n’est pas normal et cela va tuer le grand national si rien ne change. De plus les organisateurs touchaient un soutien de 5000 € qu’ils ne perçoivent plus. D’ailleurs vous voyez bien le nombre d’engagés baisse. ».La copie est à revoir par la fédération pour l’an prochain.

Parcours sélectif et bien dosé 

Jean Paul Lepetit avait proposé un parcours assez aéré dont les deux difficultés étaient à chaque extrémité du terrain avec le droit n°9 situé prés de la sortie à l’issue d’un virage à 180 °et un autre droit mauve N° 12 très étroit en sortie de virage à l’autre extrémité. Les bourrasques de vent ont perturbé le début de l’épreuve et surtout l’épreuve précédente faisant chuter les obstacles de nombreuses fois. La deuxième manche mettait en présence les 7 sans fautes plus 3 concurrents ayant un léger dépassement de temps. Dans la seconde manche, ils ne seront que 3 à être sans faute , Clément Boulanger et Zakopane qui terminent 3° pour cause d’un quart de point de temps dépassé en première manche, Benjamin Devulder double sans faute et 2°sur Syrus du Vinnebus (Allégréto), le protégé de la famille Lavenu, légèrement moins rapide que Simon Le Vot et sa bonne Quadillac les Parts aussi spectaculaire que son brillant père Flipper d’Elle. Voilà une monture qui devrait permette à Simon de marcher sur les traces de son grand frère Laurent, à la belle époque d’Elan de la Cour. La quatrième place était pour Marc Le Berre et Rubis du Rustick, plus rapides des 4 points. Thomas Rousseau n’eut guère le temps d’apprécier sa 5°place, en effet sa jument Roxanne de la Roque devait décéder d’une rupture d’anévrisme à la sortie du barrage.

Le podium du grand national accueillait sur la plus haute marche, Benjamin Devulder (équipe Equin Normand), sacré également meilleur cavalier du concours, Clément Boulanger (équipe CWD équi-breefing) était deuxième et Marc Le Berre (équipe Sellerie du golf-FEDEB) troisième. C’était décidément le concours de Benjamin, dont la jument Bambina Jap obtenait le titre de meilleur cheval, elle avait en effet remporté brillamment les 2 épreuves de 7 ans. A noter aussi les 2 victoires de Laurent Goffinet et les trois victoires de la jeune Adeline Hécart dans les épreuves intermédiaires.

Paul Dubos

previous video
next video
  • imprimer

0Commentaires

ERIC G | 11/08/2014 12:04
"Les dotations sont faibles eu écart aux coûts des engagements et à la difficulté des épreuves." Cette analyse est pertinente y compris dans les championnats régionaux où les CRE ont tendance à sous doter les épreuves! A force, la fédération est en train de scier la branche sur laquelle elle est assise... Que fait la technostructure fédérale pour réellement "vendre" leurs championnats régionaux à des sponsors locaux à l'instar de ce qui se fait au niveau du grand national? Ce n'est pas le Parc de Lamotte qui peut fait vivre la filière mais belle et bien l'espérance sportive accessible à tous à un niveau local et la reconnaissance sportive des champions auprès des médias locaux via des dossiers de presse élaborés par les secrétariats des CRE. Si cette politique n'est pas mise en œuvre rapidement Monsieur LECONTE va devoir apprendre le rôle du capitaine du TITANIC.... L'iceberg a probablement déjà heurté le paquebot fédéral!!!!


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A table N48 - François Xavier Boudant

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr