Gain Line, le nouveau pilier de Delestre
dimanche 04 février 2018

Simon Delestre Bordeaux
Simon Delestre et Gain Line lors du barrage © Eric Knoll

Dimanche après-midi, l'inexpérimenté Gain Line s'est fort bien défendu dans le Grand Prix Land Rover de Bordeaux face aux 13 autres barragistes en se classant 3e.

Hermès Ryan, Chesall-Zimequest, Chadino… et Gain Line! Le hongre de 12 ans a prouvé à Simon Delestre qu'il avait l'étoffe d'un grand en se hissant 3e du Grand Prix Land Rover à l'issue d'un barrage à 14, signant sa meilleure performance en niveau 5*. "Je ne peux que me satisfaire de cette performance! Il est en constante évolution et montre beaucoup de respect et de générosité. Je le découvre encore", réagissait Simon à propos de son partenaire qui a quitté les écuries de l'Ukrainien Aleksandr Onyshcenko, resté propriétaire du cheval, pour les siennes en juillet 2017. Le duo n'a pas tardé à se former puisque trois mois jour pour jour après leur premier parcours, il s'imposait dans le CSI3*-W d'El Jadida (Maroc). Devant le public girondin, le couple est passé à quelques centièmes de l'exploit. "Avec davantage d'expérience, j'aurais pris plus de risques, mais dans un barrage à 14, c'est déjà bien d'être sur le podium", se réjouissait le pilote, 11e du classement FEI. Sans regret donc d'autant que le couple vainqueur n'est autre que Harrie Smolders/Emerald, gagnant du Grand Prix de Chantilly le 15 juillet dernier. Le Lorrain semblait même regretter ne pas avoir préféré Gain Line à Teavanta II C Z, fautif à deux reprises dans le Grand Prix Coupe du monde: "Je pensais qu'il était encore un peu tendre dans le métier pour courir cette épreuve mais au vu de son classement aujourd'hui, il aurait pu le faire" avant de nuancer "Je ne veux pas aller trop vite car il est très sensible" et de conclure: " Je crois beaucoup en lui et je pense qu'il va percer cette année".  

Résultats du Grand Prix ici