Genève : Kent Farrington voit juste !
vendredi 08 décembre 2017

Kent Farrington
Kent Farrington, vainqueur du Grand Prix du Crédit Suisse © Jean-Louis Perrier

Au terme d’un barrage à dix-neuf partants, le n°1 mondial Kent Farrington remporte pour la troisième fois le Grand Prix du Crédit Suisse ce vendredi soir au CHI de Genève. Egalement doubles sans-faute, Pénélope Leprévost et Benoit Cernin concluent dans le Top 10 de cette épreuve et s’assurent leur qualification pour le Grand Prix Rolex de dimanche.

Avec vingt-deux places qualificatives pour le point d’orgue dominical du CHI de Genève, le Grand Prix Rolex, les cavaliers au départ du Grand Prix Crédit Suisse étaient surmotivés. 22 sur les 50 partants réussissent le sans-faute, mais quelques sérieux prétendants restent en rade : Michael Whitaker, un des premiers en piste, piégé avec Calisto Blue pour deux centièmes de temps dépassé, ou le candidat au grand slam, Philippe Weishaupt planté sur le mur par Asathir ! Côté Français, malgré une faute sur le dernier de Sangria du Coty, Roger-Yves Bost entre dans les qualifiés, tout comme Simon Delestre, non partant au barrage après un tour aérien de Hermes Ryan. Il faudra en revanche une bonne performance pour Kevin Staut samedi dans l'épreuve des combinaisons ou dans la finale du Top 10, car avec une faute de Vendome d’Anchat HDC à l’entrée du triple, il n’entre pas dans le sérail. On verra en revanche à coup sûr Pénélope Leprévost avec son Vagabond de la Pomme, 9e juste devant Benoit Cernin/Uitlanders du Ter. Après sa victoire de jeudi, le Bourguignon confirme sa réussite sur la grande piste de Palexpo avec autant de détermination que d’émotion, sorti de piste larmes aux yeux après un sans-faute dans une épreuve d’un tel niveau !  Car pour être de la remise des prix, il fallait jouer à fond les manettes avec quelques uns des cavaliers les plus titrés ! Le couple gagnant du jeudi soir Harrie Smolder/Zinius n’avait pas réussi à détrôner l’Israélien Daniel Bluman, auteur d’un parcours tout en avançant avec sa jument de l’élevage La Silla, Sancha LS. En prenant trop de risque sur le dernier, Henrik von Eckermann provoquait un refus de Mary Lou 194 et chutait. Mais il fallait compter avec Kent Farrington et Voyeur, assurément un des couples les plus rapides au monde ! L’américain n’a pas failli avec son KWPN de quinze ans, tournant sur les obstacles et avançant sans complexe sur l’ultime oxer pour abaisser le chrono en dessous des 37’', avecun  nouveau sacre dans cette épreuve à la clé ! 

Résultats complets ICI