Genève : Steve Guerdat au top du Top 10 !
vendredi 07 décembre 2018

Steve Guerdat Alamo finale Top Ten Genève 2018
Steve Guerdat et Alamo © Sccopdyga

Premier grand temps fort du CHI de Genève, le Top 10 Rolex IJRC ne pouvait rêver mieux comme scénario pour le public genevois. Steve Guerdat s’impose avec Alamo au terme d’une deuxième manche à couper le souffle !

Depuis 18 ans le Top 10 Rolex IJRC offre une confrontation suprême entre les dix leaders du classement mondial. Le rendez-vous 2018 reflète les changements dans la hiérarchie avec l’arrivée de trois nouveaux venus, Niels Bruynseels qui redonne à la Belgique une place dans ce rendez-vous, Henrik von Eckermann ambassadeur de la Suède avec une 2e place à la clé, mieux que Peder Fredricson, 3e en 2017 mais 7e cette fois, et pour la jeune génération Martin Fuchs 5epour cette première participation. Pour les Etats-Unis si l’accident de début de saison de Kent Farrington a exclu l’ancien n°1 mondial, McLain Ward était bien de la partie avec le 3e rang associé à la fantastique Clinta. En revanche, plus aucun français n’était en piste, le gagnant 2017 Kévin Staut occupant désormais le 15erang mondial. 

Ne pas rater son virage !

Les deux parcours proposés par le Suisse Gérard Lachat et le Hollandais Louis Konickx étaient évidement de facture conséquente. D’entrée de jeu un vertical à 1,57m ouvrait le parcours. Les combinaisons sont toujours des difficultés et le triple en 4 après un virage dos à la sortie, en était une belle. Premier à partir Ben Maher en a fait les frais : parti sur une foulée longue, son KWPN Explosion se retrouvait au milieu de l’oxer, continuant tant bien que mal pour poursuivre sur le vertical avant que son cavalier ne l’arrête ! Le Britannique finira son tour mais s’abstiendra du second. Dans cet ultime round, avec sept cavaliers crédités d’un score vierge, les virages serrés étaient de rigueur pour s’imposer au chrono en renouvelant le sans faute. Harrie Smolders n’a pas pu négocier au mieux celui sur le mur. Dernier à partir, Niels Bruynseels avec sa bondissante Gancia de Muze pouvait croire en ses chances. Mais même pour un cavalier du Top 10 mondial, une georgette est vite arrivée ! Cinq couples signent un double sans faute mais un seul a réussi à descendre en dessous des 40 secondes dans cette seconde manche, Steve Guerdat associé à Alamo. 

Les bons choix de Steve Guerdat

Déjà vainqueur du Top 10 en 2010 avec Jalisca Solier, Steve Guerdat récidive avec Alamo, un KWPN de 10 ans qu’il monte depuis un peu plus d’un an. "Il appartient au cavalier mexicain Gerardo Pasquel qui me l’a confié pensant qu’il pouvait faire mieux que les 1,45m sur lesquelles il évoluait. C’est un cheval qui a beaucoup de sang et j’ai décidé de faire le concours de Paris pour préparer Genève. Hier il était très calme mais je me suis demandé si cela n’allait pas faire beaucoup. J’ai été rassuré à la première manche car je l’ai vraiment senti complètement disponible. Sur la deuxième manche je n’ai pas pris tous les risques sur le mur car c’était un virage à droite où c’est plus difficile pour lui, mais je sentais qu’il en avait vraiment sous le capot et après j’ai lâché les chiens !"  Cette victoire est d’autant plus appréciable pour Steve Guerdat que c’est la 10e dans l’une des épreuves majeures du CHI de Genève. Il égale ainsi le record de Rodrigo Pessoa dont il ne cache pas qu’il reste un de ces modèles. Et pour le suisse qui ne manque pas de s’engager pour la défense du vrai sport équestre, cette domination sur le Top 10 sans courir les concours du Global Tour est un beau pied de nez aux règles de calcul du ranking FEI !

Les résultats complets ICI