Göteborg: Beezie Madden, enfin!

dimanche 28 avril 2013 - Goteborg

  • imprimer

Après une dizaine de participations, Beezie Madden a enfin décroché la Coupe du monde. mais la concurrence fût rude, et le suspens a duré jusqu'au bout. Avec même un barrage. Mais la victoire n'en est que meilleure.

goteborg13- podium largeL

Christophe Bricot

Le podium de la finale Coupe du monde

Les obstacles s'enchaînaient sur la piste de Göteborg en ce début d'après midi. Les fautes aussi. "Il y a une vraie différence de niveau", soulignait Henk Nooren, ancien entraîneur de l'équipe tricolore, à la sortie de la reconnaissance. Pas d'obstacle de moins d'1.60m, une piste toujours aussi étroite, aucune phase de récupération, un double de verticaux avec palanques assez court, une ligne courbe à 90° avec un gros oxer rouge et blanc très carré au bout (n°7-8). Uliano Vezzani a mis le maximum partout. Les barres sont toutes tombées (sauf le n°1, le spa aux couleurs de Rolex, et le n°3, vertical Rolex avec soubassement). Pas un cavalier ne sortira sans encombre de cette première manche, malgré les applaudissements chaleureux du public suédois, venu en nombre.Le temps aura été pourtant rallongé, passant de 61 à 63 secondes. Mais rien n'y fera, personne ne trouvera la clé de ce parcours.

Parmi les victimes : Roger-Yves Bost. En selle sur Castle Forbes Myrtille Paulois, le Tricolore effectue un beau début de parcours, mais en milieu de tour, tout se dérègle. Une faute sur le 6, l'oxer Rolex sans pied, un gros effort de la jument pour franchir le 8 (ce gros oxer rouge et blanc) et le couple ne parviendra pas à se comprendre sur le triple placé en n°9. C'est l'abandon. "Le parcours était vraiment très dur. Elle a vu l'oxer jaune (ndla: le 6) au dernier moment, est vraiment montée en l'air et s'est un peu effrayée. Et sur le triple,j'ai vraiment voulu entrer doucement et là encore elle ne l'a vu qu'à deux foulées, elle pensait sauter un autre obstacle placé juste à côté, alors elle a un peu "calé" explique Bosty un peu déçu "Mais on fera mieux la prochaine fois!". Ecoutez son interview en bas de papier

Réelle contre-performance également de Hans Dieter Dreher (16 points), Pius Schwizer (20 points) ou de la leader du classement provisoire: Luciana Diniz. Avec Lennox, tout se déroulait pour le mieux (une faute seulement sur le 6) jusqu'à la dernière ligne. "Craquage "? La Portugaise laisse au sol les deux derniers (11 et 12, oxer sur bidet suivi d'un vertical sur bidet). Avec 12 points au compteur, les chances de victoire s'amoindrissent (elle est actuellement 4e avant la seconde manche) .

Mais le malheur des uns fait toujours le bonheur des autres. Même s'il ne fera pas partie des meilleurs, la bonne performance de Karl Cook et Jonkheer est à souligner. L'élève d'Eric Navet, qui était déjà surpris de participer à la finale, réalise un magnifique parcours avec seulement une faute. Le coach est bon, à n'en pas douter !

Bonne opération, payante en revanche, de Steve Guerdat et McLain Ward qui, avec 1 faute chacun, ajoutent 4 points seulement à leur score (soit un cumul de 9 points) et se partagent la 3e marche du podium derrière Kevin Staut et Beezie Madden qui n'ont concédé eux aussi qu'une faute. Tous deux montent d'un cran.

Acte 2

Plus aérée, la deuxième manche d'Uliano Vezzani ne s'est pas montrée plus simple, ou à peine. Il faudra attendre 10 cavaliers pour voir un sans faute, 33 parcours au total et plus de deux heures si l'on compte la première manche. Il est signé Sergio Alvarez et Carlo 273. Une bonne opération puisqu'avec un total de 12 points, l'Espagnol prend la 4e place. Deux cavaliers plus tard et le public, euphorique, pensait en voir un deuxième décroché par Rolf Goran Bengtsson. Mais un point de temps dépassé et le Suédois cumulait 13 points soit la 5e place. Il faudra attendre le passage du couple olympique pour voir le second parcours parfait. Steve Guerdat conduit magistralement Nino des Buissonnets, pas une barre ne se mettra sur leur passage, ils restent avec 9 points.

Après une faute de Mc Lain Ward, synonyme de 5e place (ex-aequo avec Rolf), Kevin Staut et Silvana HDC entrent en piste. Un sans faute et la victoire est possible, une faute et Steve Guerdat passe devant. Le Tricolore franchit la ligne de départ, vertical bleu Volvo, Oxer Rolex, trois foulées, oxer, triple, vertical, oxer, vertical, tout semble parfait. Si la jument semble un peu fatiguée, Kevin compense. Vertical, palanque, double....Toujours aucune faute, et puis le dernier, cet oxer n°6 en première manche placé en sens inverse. Henrick Von Eckermann/Gotha et Marc Houtzager/Sterrehof's Tamino s'y sont déjà fait piéger... Kevin l'aborde bien, mais Silvana laisse traîner ses postérieurs. Une barre tombe! Envolée les espoirs de Coupe, il faudra se contenter d'une médaille. Écoutez son interview en bas de papier

C'est alors au tour de Beezie Madden. A 49 ans, l'Américaine a l'expérience. Elle court ici sa 7e finale Coupe du monde. Un sans-faute et la victoire est pour elle... Mais le scénario ne sera pas si simple. En selle sur Simon, cet impressionnant hongre de 14 ans, la cavalière tutoie la palanque et fautera finalement sur le premier obstacle du double. L'Américaine cumule 9 points. Comme Steve Guerdat. Il y aura donc barrage.

Remake de 2012

Un Suisse contre un Américain. Steve Guerdat dans le duel et encore premier à s'élancer. La finale Coupe du monde 2013 serait-elle un remake de 2012 ? Plus mauvais en tout cas pour Steve. Le Suisse a voulu mettre la pression à son adversaire, sûrement pour ne pas perdre la victoire pour une demi-seconde comme l'an dernier. Il est gourmand, trop peut-être.Le virage pour l'avant-dernier obstacle est court et Nino faute. Steve accèlère le rythme pour attaquer le dernier. Et c'est encore une barre au sol. Avec huit points, il est aisé de deviner le scénario. Beezie Madden assure le sans-faute et au passage un premier podium d'une finale Coupe du monde. Cerise sur le gâteau, c'est en plus sur la première marche. Chapeau Madame ! Écoutez son interview en bas de papier

Résultats ici

Photo: Christophe Bricot

SL

previous video
next video
Bucas
Couvertures pour chevaux
Theault
Spécialiste du transport pour chevaux depuis 1924
  • imprimer

0Commentaires

CLAUDE G | 28/04/2013 22:48
claude girerd PS je ne comprendrai JAMAIS que l'on autorise 2 chevaux à un cavalier.Quelle injustice -pour le cavalier ,confort, et pour les chevaux ,injustice encore pire -d'autant plus qu'ils n'en sont pas conscients ! l'homme est il réellement intelligent dans le sport ?????
CLAUDE G | 28/04/2013 22:40
claude girerd : spectacle magnifique ,oui. grand bravo à tous chevaux et cavaliers. mais un doute sur le chef de piste ....
 | 28/04/2013 20:55
Quel spectacle! I Comme beaucoup je me suis régalé bien qu'il n'y ait pas eu énormément de sans faute. Est-ce pour ça que tant de cavaliers ont l'air si trsites, pour ne pas dire "coincés" à l'issue de la compétition? Dommage!


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A table N48 - François Xavier Boudant

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr