Grand Prix Rolex d’Aix-la-Chapelle: Le rêve de Christian Ahlmann !

dimanche 20 juillet 2014 - Aix la Chapelle (All)

  • imprimer

Doté à un million d’euros, le Grand Prix Rolex du CHIO d’Aix-la-Chapelle s’est terminé par un match Allemagne – Etats-Unis qui a tourné en faveur des premiers grâce à Christian Ahlmann/Codex One, seul triple sans-faute devant Kent Farrington/Voyeur et Marcus Ehning/Plot Blue. L’épreuve a aussi été marquée par la nouvelle chute de Katrin sur la rivière avec Firth of Lorne.

Christian Ahlmann et Codex One largeP

RB Presse

Aix 14- Christian Ahlmann et Codex One largeL

RB Presse

Christian Ahlmann et Codex One

Christian Ahlmann et Codex One

previous video next video

Que d’émotions lors de ce Grand Prix Rolex pour les 50 000 spectateurs du mythique stade d’Aix-la-Chapelle ! Il y a évidemment eu celles procurées par le grand sport et il était bien au rendez-vous, mais aussi la frayeur ressentie après la chute de Katrin Eckermann et de Firth of Lorne sur la rivière. Quasi la même que lors de la Coupe des nations, jeudi soir. Sidérant ! L’évacuation en van du cheval, qui boitait très fort, et les bâches tendues autour de sa cavalière, longtemps restée au sol avant de quitter la piste en ambulance, ont fait craindre le pire et jeté un grand froid dans l’assistance puisque l’épreuve a été interrompue une vingtaine de minutes. Les nouvelles sont, depuis, heureusement rassurantes : une clavicule cassée pour l’Allemande et a priori pas de fracture pour son bon alezan. 

Un barrage à cinq

Le sport a donc repris ses droits. Des 15 couples sans-faute en première manche, seuls 5 se qualifiaient pour le barrage lors de la seconde manche, plus délicate. Et au barrage, les trois Allemands et les deux Américains en lice ont tout donné. Il faut dire que les 330 000 euros promis au vainqueur avaient de quoi les motiver ! Premier à partir, Christian Alhman a signé un nouveau sans-faute rapide mais sans prendre tous les risques. « Je voulais mettre la pression sur les autres », confiait l’Allemand après son tour. Une stratégie gagnante puisque les quatre autres couples ont tous abaissé son chronomètre, mais tous également fait une faute ! « Cette barre sur le dernier me coûte très cher ! », soulignait Kent Farrington (2e), auteur du meilleur chrono avec Voyeur. « Je n’enverrai plus jamais de colis avec DHL (l’obstacle qu’il a fait tomber était aux couleurs du transporteur, ndla) », plaisantait à son tour Marcus Ehning, 3e avec Plot Blue, toujours fringant à dix-sept ans. 

Christian Ahlmann : « Codex One revient au top »

En gagnant ce Grand Prix, Christian Ahlmann, visiblement ému, a confié « réaliser un rêve d’enfant ». Cette victoire marque aussi le retour au top niveau de Codex One (Contendro I), longtemps arrêté : « Il a recommencé les grosses épreuves seulement à Hambourg et Rotterdam. Nous avons pris tout notre temps et ce break lui a fait le plus grand bien. Je l’ai senti ultra frais et disponible aujourd’hui. »  Il lui reste à tenter de doubler la mise lors des prochaines étapes du Rolex Grand Slam : Calgary, en septembre, puis Genève, en décembre. Un million d’euros est promis au cavalier qui réussira à remporter les trois à la suite !

Pas de Français en seconde manche

Les trois Français au départ n’ont pas été repris en seconde manche, réservée aux dix-huit meilleurs, à cause d’une barre à l’entrée du légendaire double de bidets naturels pour Kevin Staut/Estoy Aqui de Muze (21e) comme pour Pénélope Leprévost/Nayana (23e), et d’une faute sur le n°2 puis de la rivière pour Julien Epaillard/Qarat de la Loge (31e). « Les trois chevaux ont bien sauté. Nous avons manqué de chance, commentait Philippe Guerdat, le chef d’équipe. La première manche était énorme mais pas très technique. C’est le genre de parcours que je n’aime pas beaucoup car il privilégie la puissance des chevaux à la finesse technique des couples. »

La cata suisse !

Le cauchemar a, en revanche, continué pour les Suisses, déjà auteurs d’une contre-performance lors de la Coupe des nations (derniers avec 37 points !). Qualifié pour la seconde manche, Steve Guerdat a essuyé un refus de Nino des Buissonnets sur l’entrée de double n°3 et a préféré abandonner. Inquiétant à un peu plus d’un mois des Jeux équestres mondiaux FEI Alltech Normandie quand on sait que les combinaisons sont le talon d’Achille du cheval et que ça lui a déjà coûté cher lors des derniers championnats d’Europe à Herning. D’autant qu’un autre pilier de l’équipe a flanché ce week-end : Paul Estermann/Eclipse. Après un sans-faute en première manche, le couple a été éliminé suite à un refus à l’entrée du double n°3 puis un autre dans le triple n°7. On peut se demander s’il était raisonnable de faire ce Grand Prix après sa mauvaise prestation dans la Coupe des nations jeudi (12+abandon).

Tous les résultats en cliquant ici!

Sur place, Elodie Mas

Fautras Équestre
Fabricant de vans et camions pour chevaux
Theault
Spécialiste du transport pour chevaux depuis 1924
Laboratoires Audevard
Ce qui nous rassemble, la santé et la performance du cheval.
  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A table N48 - François Xavier Boudant

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr