Haras des Coudrettes : "Juste le plaisir de voir encore une fois Kevin et Rêveur nous offrir le meilleur d'eux-mêmes"
mardi 14 août 2018

Le CSI 5* de Knokke a été l'un des concours décisifs dans la décision du haras des Coudrettes. © Scoopdyga (archives)

Parmi les couples sélectionnés par Philippe Guerdat pour défendre les couleurs de la France lors des Jeux équestres mondiaux, il y en a que personne n'attendait : Kevin Staut et Rêveur de Hurtebise ! Après une finale Coupe du monde décevante, le haras des Coudrettes d'Armand et Emmanuèle Perron-Pette , propriétaire du cheval, avait décidé qu'il en était terminé des championnats pour le hongre de dix-sept ans. Avant de changer d'avis.

Petite surprise dans la sélection française de saut d'obstacles pour les Jeux équestres mondiaux. Kevin Staut, qui a semblé avoir misé sur Silver de Deux Virton ou For Joy van't Zorgvliet tout au long de la saison extérieure, et notamment dans les Coupes des nations, est finalement sélectionné avec... Rêveur de Hurtebise ! Alors qu'Armand et Emmanuèle Perron-Pette annonçait, en avril dernier, que le hongre de dix-sept en avait terminé avec les championnats, il semble que les propriétaires du haras des Coudrettes aient changé d'avis, ainsi qu'ils l'ont expliqué sur les réseaux sociaux. "Rêveur est un drôle de petit cheval qui a tout d’un grand. C’est un étrange mélange de courage, de tendresse et d'insouciance qui caractérise Rêveur. Il nous a déjà tout donné... Souvent le meilleur de lui-même comme aux Jeux olympiques de Rio ou lors du Top Ten de Genève. Dans les moments importants pour l'équipe de France, il a toujours répondu présent et permis à toute la team HDC de voir ses rêves se réaliser", peut-on lire. "Nombreux sont les cavaliers qui vous confirmeront que la plupart des chevaux avec qui ils ont fait une vraie "carrière", un beau bout de chemin, ont des pistes de prédilection.

Le haras des Coudrettes explique ainsi que Rêveur était en fait blessé au retour de la finale de la Coupe du monde de Bercy, où il signait une impressionnante contre-performance. "Après la Coupe du monde, Kevin et moi avons pensé que Rêveur en avait assez et avons communiqué en ce sens. Trop vite... Peut-être... Sûrement... Sous le coup de l'émotion et de la tristesse. Nous nous sommes trompés. Lorsque nous sommes rentrés à la maison, Rêveur était tout simplement blessé. Alors qu'il ait eu dix, treize, quatorze ou dix-sept ans, cela ne rentrait pas en ligne de compte, nous allions le soigner, comme avant, comme d'habitude puis on verrait..." Avant de revenir sur la montée en puissance de l'alezan, qui est effectivement apparu en très grande forme ces dernières semaines. "Et comme Rêveur ne fait jamais rien comme les autres, il est revenu plus fort que jamais, plus heureux de sauter qu'avant, sans pression... Avec plaisir. Nous sommes allés à Knokke, il était là ! Puis récemment à Aix-la-Chapelle où il a sauté avec aisance, envie et plaisir lors de la grosse épreuve en deux manches où il finit deuxième. Il était vraiment heureux d’être là et heureux de sauter. Puis à Dinard et Dublin où il est une fois de plus au top à chaque fois, il prend du plaisir à sauter et Kevin sort à chaque fois de piste avec un sentiment de plaisir et de facilité incroyable...." Car ce sont bien les résultats des dernières semaines qui ont décidé les propriétaires à tenter l'aventure des JEM. "Comment lui offrir un clap de fin digne de lui ? Après de longues réflexions, nous avons collégialement décidé de l’emmener à Tryon. Ces Jeux équestres ont été remaniés : pas de Chasse, pas de tournante... Alors, allons-y ! Faisons confiance à Rêveur une fois de plus." Et d'ajouter : "Ce n’est pas une décision prise sans émotion". Nous aborderons ce championnat sans pression, sans stress, juste dans le plaisir de voir encore une fois Kevin et Rêveur nous offrir le meilleur d'eux-mêmes. Juste un beau concours pour un cheval pas comme les autres. Il ne sera pas natté et sautera le plus librement possible pour le plaisir d'être là encore une fois sur le devant de la scène sous les couleurs de l'"quipe de France. Quoiqu'il advienne nous serons sans regrets car nous aurons offert à notre petit cheval de cœur... Une piste de Rêve."

Commentaires


BERTRAND A | 17/08/2018 17:49
Ah bon, ce sont es propriétaires qui font les sélections pour les mondiaux...