Jérémy Le Roy l’emporte à Barbizon
mardi 02 octobre 2018

Jeremy Leroy Barbizon 2018
Vainqueur du GP 2* à Barbizon, Jeremy Leroy s'est exceptionnellement vu remettre son prix par Roger-Yves Bost © Béatrice Fletcher

Le premier week end de la session d’automne du Jump Bost s’est déroulé du 27 au 30 septembre dans une ambiance estivale. L’équipe du Haras des Brulys enregistrait plus de 730 engagements sur les 27 épreuves poney, enfants et jeunes chevaux, CSI1 et 2*.

Parmi les épreuves phares du week end, le Grand Prix du CSI2* soutenu par Hubside, regroupait  51 couples, dont dix auront décidé d’abandonner, ou se sont vus éliminés. En revanche, huit d’entre eux accédaient à un barrage d’un très haut niveau, étant donné la qualité des cavaliers au départ. Nicolas Delmotte et Darmani, victimes d’une barre, se classent 5ème. Baptiste Bohren, associé à A Toi de Prim’, terminent 4ème. Benoît Cernin, associé à Unamour du Suyer, monte sur la 3ème marche du podium en raison d’une barre, mais signe le temps plus rapide de ce barrage (36’’42). « Je suis très content d’Unamour, qui a gagné les deux épreuves qualificatives, et de tous mes autres chevaux, mais la faute au barrage est pour moi, j’ai pris trop de risques. » La seconde place, avec un sans faute en 38’’74,  revient au cavalier irlandais Harry Allen, désormais basé avec son frère de Bertram en Allemagne, et qui pour l’occasion avait sellé Cheese W Z, 10 ans. «Je suis ravi, mon cheval a sauté magnifique aujourd’hui. Il appartient à ma famille, je le monde depuis six mois mais mes parents l’avaient acheté à cinq ans. C’est pour le moment le meilleur de mes six chevaux. » La victoire est pour Jérémy le Roy, basé à Dourdan, qui signe lui aussi un sans faute et arrête le chrono à 38’’27 avec Razzia des Sables, propriété de Déborah Chanclud« Razzia est égale à elle-même, comme depuis le début de saison. Si je monte bien, elle est sans faute tout le temps, elle est très rapide. » Dans les semaines qui viennent, Jérémy tentera de réitérer la performance notamment sur les CSI du Mans.

A noter, exceptionnellement, les prix étaient remis par Roger Yves Bost, tenu de faire une courte pause dans sa saison en raison d’une tendinite.  

Résultats complets sur https://www.worldsporttiming.com