Julia Dallamano : « Gijon m’a fait avancer »

mercredi 06 septembre 2017

  • imprimer

8e du difficile Grand Prix 160 avec Hoepala vh Daalhof, Julia Dallamano est repartie mardi matin avec un large sourire de Gijon, son deuxième 5* et premier CSIO senior. La cavalière de vingt-six ans, qui travaille pour le Haras de Pléville, revient sur son week-end à rebondissements.

Julia Dallamano et l'équipe de France à Gijon largeL

FEI

Julia Dallamano et l'équipe de France à Gijon

Comment avez-vous vécu cette première sélection en CSIO senior ?

J’ai adoré retrouver l’esprit d’équipe que j’avais déjà connu en sélections Jeunes (sept championnats d’Europe poneys, Juniors et jeunes Cavaliers à son actif, ndla). Philippe Guerdat, Kevin Saut et les autres cavaliers m’ont aidé tout le week-end. J’étais en effet d’abord emmenée par Hoepala vh Daalhof sur cette grande piste en herbe, et ils m’ont tout fait changer : la muserolle, le mors...  (rires) Ce concours m’a vraiment fait avancer !

Justement, racontez-nous le déroulé des épreuves.

Avec Hoepala vh Daalhof, nous avons fait sans-faute dans la 150 (13e) le premier jour, mais les deux grosses épreuves suivantes, nous avons fait deux fautes car j’avais un problème de contrôle. Pour le Grand Prix, suite aux précieux conseils de l’équipe, j’ai monté avec un hackamore doublé d’un mors droit et avec une muserolle plus basse. Je passais en n°4 donc je n’avais pas trop de repères, mais Nicolas Delmotte et mon copain, Simon, qui connaît très bien ma jument, m’ont donné les dernières infos à l’entrée de piste. J’étais folle de joie en sortant de piste sans-faute. C’était tellement inattendu compte-tenu des difficultés rencontrées sur les tours précédents ! Et en seconde manche, je passais en dernière et je savais que les autres étaient prenables. Sans cette faute sur la dernière ligne, je j’aurais gagné avec deux secondes d’avance... C’était horriblement décevant sur le coup, mais je suis toutefois ravie de cette 8e place.

Depuis quand formez-vous un couple avec Hoepala ?  

Je l’ai achetée avec mon père il y a un an et demi. Les débuts n’ont pas été simples car elle a une super tête et d’énormes moyens mais elle est chaude. Elle a fait plein de sans-faute cette année, mais sans être encore assez rapide au barrage (3e du GP 2* de Mantes-la-Jolie, 6e du GP 2* de Bourg-en-Bresse, 4e du GP 3* de Lons-le-Saunier...). Nous avons encore une grosse marge de progression.

Quelle est l’organisation de votre écurie ?

Je travaille depuis deux ans au Haras de Pléville. J’ai une quinzaine de chevaux au travail, dont aussi la bonne Umea de Pleville, 4e dimanche d’une épreuve à Gijon. Elle est très compétitive. Et j’ai également d’autres jeunes chevaux prometteurs en formation.

Quelles sont vos ambitions pour l’avenir ?

J’ai fait ma demande pour le CSI de Canteleu et je vais peut-être participer au Morroco Royal Tour. Ce qui me fait rêver à long terme, c’est évidemment l’équipe de France, mais il y a encore du chemin et beaucoup de travail ! J’espère décrocher d’autres sélections à l’avenir. On fait tellement de sacrifices pour ce sport que c’est ce qui nous motive !

Propos recueillis par Elodie Mas

Horse Telex
La base de données du cheval
  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A Table 91 Philippe Mull et Alexis Goury

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
EQT 39 les coins

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr