Julien Mesnil cherche un cheval
lundi 23 mai 2016

Julien Mesnil et Perle du Marais
Julien Mesnil et Perle du Marais au CSI du Touquet en 2013 © Scoopdyga

Sa convalescence n'est pas terminée, mais déjà Julien Mesnil est à la recherche d'un cheval. Joint par téléphone, il nous donne de ses nouvelles.

En février 2015, le cavalier du Haras des M était victime d'une très grave chute à l'entraînement. Après quelques jours dans le coma, Julien Mesnil s'est réveillé et retrouve petit à petit sa mobilité et sa santé. " Quand je suis sorti du coma, je ne parlais pas et j'avais le côté droit de paralysé, j'étais donc en fauteuil roulant. Aujourd'hui, je vais mieux. J'ai récupéré 65 % de ma jambe droite, 60% de mon bras. C'est déjà une belle victoire, je marche, conduis et suis parfaitement autonome. Nadège, ma compagne, a pu reprendre son travail au Haras des M depuis le 1er avril 2016. "

Julien, le battant, se remet également doucement à cheval. "J'ai quitté le centre de rééducation de Granville en septembre dernier, j'ai de la rééducation deux à trois fois par semaine, des séances d'orthophonie... J'ai commencé sur un cheval mécanique au MFR de Vimoutiers dès décembre. Et je tiens à les remercier ainsi le Comité Départemental d’Équitation de l'Orne (CDEO) parce qu'ils m'ont offert ces séances de rééducation. J'ai mis un mois à savoir de nouveau trotter enlevé ! Alors maintenant, celui qui me dit que l'équitation n'est pas un sport..... (rire) Depuis janvier, je suis passé aux chevaux de Club, toujours grâce au Comité qui a financé les séances d'équitation au centre équestre de Saint Eugénie. J'ai encore un problème au niveau du bras, il suit mon mouvement de corps, du coup, je n'arrive pas à créer le contact voulu avec le mors, mais je trotte et galope désormais. J'ai même sauté une petite croix, mais bon ce n'était que trente centimètre avec un cheval de club... Maintenant, j'ai envie de trouver un cheval pour me remettre vraiment le pied à l'étrier. Il faut qu'il soit gentil bien sûr, qu'il saute un peu. L'idéal serait un cheval prêt à partir en retraite, je suis capable de le gérer, le mettre au paddock." Jean-Jacques Langevin, le président du CDEO, s'est d'ailleurs mobilisé sur sa page Facebook pour que Julien trouve son bonheur et continue sa rééducation !