Kebir enflamme le Grand Palais !
dimanche 20 mars 2016

Abdelkebir Ouaddar
Abdelkebir Ouaddar © Scoopdyga

Dernier à s’élancer des seize barragistes du Grand Prix Hermès, dimanche après-midi, Abdelkebir Ouaddar a arraché la plus belle victoire de sa carrière avec Quickly de Kreisker. Le Marocain, qui vient de décrocher sa qualification pour les JO de Rio, ne pouvait pas offrir un plus beau cadeau d’anniversaire à son entraîneur, Marcel Rozier, qui fêtera ses quatre-vingt ans mardi.

Le sourire éclatant d’Abdelkebir Ouaddar une fois la ligne d’arrivée franchie, la joie de sa groom, qui s’est précipitée sur la piste pour enlacer Quickly de Kreisker (Diamant de Sémilly), et les larmes de Marcel Rozier, son entraîneur, resteront les images fortes de ce Grand Prix Hermès disputé dimanche après-midi sous la verrière du Grand Palais. L’ovation des spectateurs, tous debout pour l’applaudir pendant de longues minutes, et le nombre de stars de la discipline venus le féliciter au paddock confirment aussi une fois de plus la popularité du sympathique Marocain. Et cette victoire, sa troisième seulement en Grand Prix 5*, est celle de l’audace : il a en effet abaissé le chronomètre de Scott Brash et Hello Forever de 2’’38 grâce à un barrage d’anthologie. « Quickly a un cœur plus grand que lui, souligne Kebir. Je lui demande des choses impossibles et il le fait ! Dans la vie normale, il est génial et super gentil, un vrai poney, mais en piste c’est un bagarreur ! Encore merci à lui, à Marcel et au Roi du Maroc qui me le confie. »

En conférence de presse, Scott Brash (2e) et Christian Ahlmann, 3e avec Epleaser van’t Heike, rendaient aussi hommage au cavalier de sa Majesté. « Je suis très heureux avec ma 2e place. Kebir gagne beaucoup d’épreuves, c’est un cavalier très rapide », commentait le premier. « C’était impossible pour moi de battre son temps aujourd’hui, même sans obstacles ! », souriait le second. « Tout le monde aime Kebir et Marcel donc c’est chouette », enchaînait Pénélope Leprévost, seule Française qualifiée pour le dénouement avec Nice Stéphanie (4 points, 11e). Des compliments à la hauteur de la progression du Marocain qui va désormais préparer au mieux les JO, pour lesquels il vient d’obtenir sa qualification. « Nous avons un peu dû tirer sur le cheval pour la décrocher. Désormais la priorité est de le préserver. Je ne vais par exemple pas faire le Global cette année, mais juste quelques gros concours pour le maintenir en forme, annonce-t-il. Je fais entière confiance à Marcel pour établir le programme le plus judicieux. C’est un rêve pour moi et pour mon pays de participer aux JO donc on donnera le meilleur. »

Retrouvez tous les résultats en cliquant ici !