Kent Farrington et sa Gazelle s’envolent à Valence
lundi 21 août 2017

valence 2017 Kent Farrington et Gazelle
valence 2017 Kent Farrington et Gazelle © Jean-Louis Perrier

Quoi de mieux qu’une victoire du N° 1 mondial pour ancrer le Jumping International de Valence au top de la hiérarchie du jumping international ? Kent Farrington et sa bondissante Gazelle concluent de la plus belle manière le passage en CSI ***** de ce rendez-vous organisé de main de maître par l’équipe du Haras des Grillons.

Comme dans les affaires où sa société SFAM s’impose en tête du courtage en assurance spécialisée en téléphonie et multimédia, Sadri Fegaier mène son jumping international vers le plus haut niveau. Initié en 2015 en CSI ***, passé en **** l’an dernier, le rendez-vous est maintenant en *****,  doublé d’un ** et CSI U25, avant d’enchainer avec un rendez-vous *** et ** le week-end suivant. Et le Haras des Grillons fort du succès de l’évènement plébiscité par les cavaliers, les demandes de participations n’ont pas manqué, et le grand public pourrait bien devenir un incontournable du circuit avec un projet de développer l’événementiel, tout en gardant son indépendance par rapport aux différents circuits parrainés. Un beau projet  dans un cadre qui associé show et  sport, et une sacrée promotion pour l’équitation en général ! Le public souvent néophyte s’est encore bousculé pour trouver une place dans les tribunes plus importantes chaque année mais encore trop petites pour accueillir tout le monde !

  Déboires français dans le Grand Prix

 Le tracé proposé par Uliano Vezzani  pour le Grand Prix Axeria-SFAM annonçait un grand moment de sport. La ligne centrale avec en 4 un vertical sur bidet suivi d’un oxer aux tons clairs donnait les premières difficultés qui se poursuivaient en 9 avec le triple  oxer-7,80m vertical-11,20m- oxer suivi par un vertical très creux avant de revenir sur une ligne oxer sur bidet 1,55m X 1,60m et à 19 m,  un double de droits, puis un bel oxer carré au final ! Les français n’ont pas été très performants sur ce tour : élimination pour Simon Delestre, Chesall Zimesquest ne voulant pas du triple, Ayade de Septon mettant Kevin Staut à la peine, tandis que Julien Epaillard pourtant très performant avec Safari d’Auge les jours précédents préférait abandonner. Si Bosty et Sydney Une Prince sortaient avec deux fautes, l’autre couple olympique Philippe Rozier/Rahotep de Toscane n’était pas de la partie, victime d’un sérieux panache le vendredi. On espère que Philippe pourra vite nous donner des nouvelles rassurantes de son étalon. Les notes d’espoirs sont venues de la jeune génération : Harold Boisset manque de peu l’accès au barrage, tout comme Laurent Guillet pénalisé d’une seule faute. Et notre seul représentant parmi les onze cavaliers à avoir triomphé des difficultés est Edward Lévy qui participait au 5*, la France alignant un bon lot de -25 ans dans le Top Jeunes Talents avec la victoire de Perrine Mary dans le Grand Prix de cette catégorie.  Une faute de Sirius Black relègue Edward Levy au 10e rang, mais le cavalier de 23 ans à de l’avenir ! On lui souhaite aussi beau et long que celui de Michel Robert, toujours aussi performant avec deux victoires dont le Grand Prix sur le CSI **.

  Le bon galop de Gazelle

 Mais pour l’épreuve majeure du rendez-vous, il fallait jouer la carte internationale avec un barrage d’anthologie où les palmarès des uns et des autres avaient de quoi impressionner ! Quel plaisir de retrouver John Whitaker quelques semaines après sa sérieuse chute : un double sans faute lui donne la 5e place dans un barrage où, deuxième à s’élancer, l’irlandais Shane Breen avait mis un sérieux tempo avec son puissant hannovrien Laith. Eric Lamaze n’a pas pu faire mieux, avec Coco Bongo, pour finir en 3e position, car sans se poser de question sur l’ultime oxer, le numéro 1 mondial Kent Farrington a fait voler sa Gazelle  au dessus des difficultés et du chrono ! C’est néanmoins Shane Brenn qui avec ses bonnes performances tout au long du concours qui repart avec la Mercédès, joli bonus aux 300 000 € de dotation du concours pour le meilleur cavalier ! Et comme il fait partie des  25 cavaliers qui restent au Haras des Grillons pour le CSI *** du week-end à venir, sa razzia va pouvoir continuer, agrémentée de balades au volant de son coupé sur les jolies routes de la  Drôme des Collines ! 

 Tous les résultats : http://www.jumpingvalence.com/programme-epreuves-2017-week1