Kevin Staut enflamme Bordeaux !
dimanche 07 février 2016

Kevin Staut
Kevin Staut © artiste associé-CEB

Kevin Staut devait assurer sa qualification pour la finale Coupe du monde de Göteborg lors de l’ultime étape à Bordeaux samedi soir. C’est chose faite grâce à sa superbe victoire avec Rêveur de Hurtebise-HDC au terme d’un barrage à dix-sept décoiffant. Comme à Paris et à Genève, Simon Delestre prend une nouvelle fois la 2e place, cette fois-ci avec Qlassic Bois Margot.

Le Grand Prix Coupe du monde de Bordeaux était cette année l’ultime chance de qualification pour les Européens avant la finale du circuit prévue fin mars à Göteborg. Et la motivation de ceux à qui il manquait encore quelques points était palpable puisque 10 des 17 couples en lice au barrage étaient dans ce cas-là. De quoi rajouter encore une tension supplémentaire dans un dénouement au chronomètre déjà palpitant. 5 Français y participaient et, à part Olivier Robert/Quenelle du Py, auteur d’un bon premier tour mais pénalisé d’une faute au second (12e), ils passaient en plus tous en fin de barrage… Alors qu’Edwina Tops Alexander tenait la tête avec Caretina de Joter en 40’’90, Kevin Staut abaissait son chronomètre de plus d’une seconde avec Rêveur de Hurtebise-HDC (39’’86). Pénélope Leprévost était encore plus rapide avec Vagabond de la Pomme et Patrice Delaveau affichait juste 3 centièmes de plus, mais une faute chacun les reléguaient tous les deux aux 8e et 9e places. Dernier à s’élancer, Simon Delestre était le dernier à pouvoir le détrôner mais il bouclait son tour en 40’’74, synonyme d’une excellente 2e place. Toute l’équipe HDC pouvait alors exulter au paddock autour de Kevin et Rêveur, les stars du jour, et de Patrice, qui obtenait sa qualification pour Göteborg en guise de belle consolation.

« Cette victoire fait du bien »

« Gagner, en plus devant le public français, fait vraiment du bien après une saison 2015 en demi-teinte. J’ai parfois des difficultés techniques avec Rêveur, je recherche toujours une meilleure régularité mais il est très bon. Je vais le laisser deux mois au repos avant de reprendre la saison extérieure en vue des JO. L’occasion de peaufiner ce qui nous manque encore mais cette victoire est peut-être un bon signal en ce début d’année, a souligné, ému, Kevin Staut (écoutez son interview vidéo ci-dessous). Comme Simon gagne beaucoup en ce moment, je lui avais dit de me laisser celui-ci ! (rires) » Et le Lorrain, qui n’est plus qu’à 57 points de la place de n°1 mondial détenue par Scott Brash, était de toutes façons ravi de sa 2e place. « Ce n’est jamais facile un barrage à 17 car nous sommes vite relégués loin en cas de faute. Je suis parti dans un bon tempo mais j’ai freiné sur le dernier vertical car je ne sentais pas de le prendre à la volée. Mais Qlassic a encore super sauté. C’est de bon augure avant la finale car c’est avec lui que j’irai à Göteborg. Nous participerons juste au CSI5* de s’Hertogenbosch deux semaines avant. »
Comme Patrice Delaveau, Laura Renwick, 6e avec Bintang II, et Maikel van der Vleuten, 7e avec Verdi, ont gagné leur ticket pour la Suède grâce à leur performance bordelaise.