Kevin Staut et Martin Fuchs s'imposent à Doha
vendredi 03 mars 2017

Kevin Staut et Elky CHI Doha 2017
Kevin Staut et Elky © Lotfi Garsi

Si la première épreuve 5* de la journée dans les installations Al Shaqab a vu la victoire de Kevin Staut, décidément à l'aise sur les épreuves de vitesse avec Elky van het Indihof, la grosse épreuve du jour est revenue au Suisse Martin Fuchs et son fils de Verdi, Chaplin.

Kevin Staut a fait retentir la première Marseillaise du week-end au CHI de Doha aujourd'hui dans la 150 contre le chronomètre. Au terme d'un parcours rondement mené, fluide et sans à-coups (revoir le parcours ici), avec son énergique et bondissante Elky van het Indihof HDC. "Je suis très satisfait, la jument s'est magnifiquement comportée. Elle est très vite au sol, et en partant en ouvreur, je ne me suis pas occupé des autres. C'est mérité, elle est très régulière", disait-il de cette victoire. Le Tricolore est décidément en grande forme : 9e hier avec Aran, puis 5e avec Elky, il a également signé une belle 12e place dans la grosse épreuve de ce soir. 

Le résultat aurait pu être meilleur pour le Normand si il ne s'était pas fait piéger par le temps accordé. Pour 18 petit centièmes de trop, le cavalier, associé dans cette 155 à Aran, s'est vu privé de barrage. Mais il n'était pas le seul dans ce cas, Scott Brash, Jane Friederike Meyer-Zimmermann, Emanuele Gaudiano, Alberto Zorzi et Athina Onassis sur Cinsey (avec qui l'entente semble parfaitement fonctionner) ont également subi ce chronomètre un peu juste. A noter que Kevin n'a fait tomber aucune barre en quatre épreuves 5* depuis le début de la compétition. Une régularité assez impressionnante !

Ils étaient finalement 10 sans faute sur le tour initial à s'élancer sur le barrage de la grosse épreuve du jour, et le plus rapide d'entre eux a été Martin Fuchs. Avec cette victoire, le Suisse met fin à une mauvaise série, qui lui a valu deux chutes et un nez cassé lors des dernières compétitions. Il était ce soir associé à Chaplin, un cheval qu'il estime beaucoup, respectueux et pourvu de beaucoup de force. Il fonde d'ailleurs en ce fils de Verdi de grands espoirs. Le reste du podium était aux couleurs belges : Niels Bruynseels/Gancia de Muze et Pieter Devos/Apart ont respectivement pris les 2e et 3e place. 

Seul Français au barrage ce soir, Simon Delestre, aux rênes de Chadino, signe un beau double sans-faute qui lui permet de conclure à la 7e place. Patrice Delaveau et Aquila HDC, pourtant bien parti, se sont eux fait piéger en première manche sur le milieu du triple, fautif à cause d'un plan d'eau à proximité que beaucoup de chevaux ont regardé. Avec un petit 4 points, il conclut à la 20e place. 

Suite et fin de ce week-end Qatari demain, avec le Grand Prix 3* (au départ duquel sera le Français Frédéric David ) à 14h15 (heure locale) et le Grand Prix 5* à 17h.

Programme et résultats ici