L’équipe HDC : « Il ne faut rien lâcher »

dimanche 27 mars 2016

  • imprimer

Patrice Delaveau et Kevin Staut abordaient la finale Coupe du monde Longines de saut à Göteborg avec des objectifs précis. Le premier visait clairement un podium avec Lacrimoso-HDC, le second voulait tester For Joy van’t Zorgvliet-HDC sur un format championnat. Mais, après une bonne chasse (6e et 12e), ils n’ont pas réussi à concrétiser leurs plans. Explications.

Jean-Maurice Bonneau et Kevin Staut largeL

Scoopdyga

Jean-Maurice Bonneau et Kevin Staut

C’est dans les tribunes de la Scandinavium Arena, devant le Grand Prix du CSI5* disputé en parallèle de la finale Coupe du monde Longines, que Patrice Delaveau, Kevin Staut et leur entraîneur privé, Jean-Maurice Bonneau, nous ont donné rendez-vous dimanche soir après « une journée off » débutée aux aurores à cause de la visite vétérinaire programmée à 7 h 30 et du changement d’heure… Comme tous leurs concurrents, les deux Normands ont en effet détendu Lacrimoso-HDC et For Joy Van’t Zorgvliet-HDC avant de les présenter aux juges FEI, puis ils les ont ressortis dans l’après-midi. Le premier monté. Le second en longe. Tout l’enjeu était que les chevaux et les cavaliers puissent décompresser et se reposer un peu après deux journées éprouvantes, sans pour autant relâcher toute la pression car il reste une épreuve en deux manches, et pas des moindres. Même s’ils n’ont plus rien à jouer (20e ex-aequo), ils veulent tous les deux finir par une bonne prestation dans cette dernière étape, qu’ils aborderont comme un Grand Prix.

Patrice : « Ce n’est pas à cause du bidet »

Arrivé plein d’ambition avec Lacrimoso-HDC et parfaitement entré dans la compétition avec une 6e place dans la chasse, Patrice Delaveau analysait sa contre-performance dans la seconde épreuve (13 points). « J’étais vraiment content de la chasse car nous n’avions, en plus, pas puisé dans les réserves. Vendredi, je ne pouvais pas faire grand-chose pour éviter la première faute sur la palanque n°7. L’abord était correct mais le cheval n’a pas fait un bon saut. Ça arrive, c’est ce qu’on appelle une faute de concours. En revanche, tout s’est déréglé dans la dernière ligne et je suis persuadé que ce n’est pas à cause du bidet car, même s’il a déjà eu des problèmes sur l’eau, il en saute de semblables tous les dimanches. Il y avait une personne avec une caméra sur le côté. Ce n’est pas une excuse car il n’a pas à la regarder compte-tenu de son expérience, mais dès la réception du n°11, c’est comme s’il avait vu un loup… Il est très sensible et ça l’a complètement déstabilisé, d’où la faute en revenant sur l’obstacle… Bref, le scénario catastrophe ! » Pour effacer ce mauvais souvenir, il faut rebondir au plus vite. « Comme c’est foutu pour le classement général, je vais aborder cette dernière étape de la finale comme un Grand Prix Coupe du monde. J’ai eu de bonnes sensations quand j’ai monté Lacrimoso ce matin. On ne sera forcément pas 100 % confiants en entrant sur la piste, mais on va se battre. Il ne faut surtout pas baisser les bras ! »

Kevin : « Encore un peu tôt »

La déception est moins forte pour Kevin Staut, qui espérait évidemment aussi s’illustrer, mais qui souhaitait surtout tester si For Joy van’t Zorgvliet-HDC était prêt ou non pour un championnat. « C’est encore un peu tôt. Les lacunes de notre couple nous font encore manquer de fiabilité. La chasse était délicate pour lui car il est assez chaud. Il a fait une faute assez franche mais il a bien terminé. 12e, on pouvait encore espérer être dans le coup, mais nous avons refait deux fautes hier... Ce qui m’a plu c’est sa volonté et son état d’esprit car il aurait pu être dérouté par sa faute le premier jour. Dans certaines situations, on pêche en revanche davantage au niveau de la puissance que de la technique. » Le soupçon de sensibilité à la rotule avancé juste après la seconde épreuve n’a pas été confirmé. « Nous allons faire des examens plus poussés une fois rentrés, mais je pense plutôt qu’il souffrait d’un lumbago suite à sa grosse faute. Nous avons essayé de le dissiper au mieux aujourd’hui grâce aux soins et aux sorties. J’évaluerai demain matin quand je vais le monter, si on peut faire ou pas cette dernière épreuve. On ne prendra aucun risque. On s’élancera uniquement si on a une chance de faire un résultat individuel et non seulement pour prendre de l’expérience. »

Jean-Maurice : « une première expérience d’équipe »

Jean-Maurice Bonneau, qui a intégré l’équipe HDC depuis le mois de novembre, soulignait, de son côté, le contexte particulier de cette année olympique. « Ça n’a pas fonctionné cette fois-ci pour des raisons diverses. L’important est de les analyser au mieux pour la suite et de continuer à avancer. Il faut toujours penser à ce qu’il se passe derrière. Et cette année, nous ne sommes pas une journée sans penser à Rio. Nous sommes en train de former une équipe. Cette finale Coupe du monde était une bonne occasion de fonctionner pour la première fois ensemble au sein d’un championnat. »
Après avoir applaudi la victoire de Marcus Ehning et Prêt à Tout dans le GP5* au terme d’un barrage à treize de folie, tous les trois ont partagé un repas avec le reste de leur équipe. Un dernier moment de détente capital avant le dénouement attendu demain (lundi) à 13h.

Elodie Mas, sur place

Horse Telex
La base de données du cheval
  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A Table 58 Pascal Cadiou

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
EQT 39 les coins

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr