La Coupe de Genève pour Janika Sprunger
samedi 12 décembre 2015

geneve 2014- Janika Sprunger et Bonne Chance CW
Janika Sprunger et Bonne Chance CW © Jean Louis Perrier

Samedi midi, le public a ovationné Janika Sprunger pour sa victoire dans la Coupe de Genève avec Bonne Chance CW. Quatorze couples s’étaient qualifiés pour le barrage de cette épreuve de combinaisons. La Suissesse a devancé Lorenzo de Luca et Patrice Delaveau.

Un oxer d’entrée, une ligne avec deux doubles, un quadruple, puis une dernière ligne avec deux doubles. L’épreuve de combinaisons est toujours particulière mais « un bon exercice pour les chevaux » de l’avis de beaucoup de cavaliers. Ce samedi midi au CHI de Genève, 14 des 45 couples en lice les ont franchi sans pénalités et seuls 5 couples ont réédité le sans-faute au barrage. Gagnant du Top 10 vendredi soir, Kent Farrington a une nouvelle fois signé le chrono de référence (38’’02) mais il a dû se contenter de la 6e place, à cause d’une faute sur le dernier obstacle abordé au grand galop, juste devant Pénélope Leprévost et Ratina d’la Rousserie, qui a fauté sur l’entrée du double.
C’est la Suisse Janika Sprunger qui a été la plus rapide (41’’08) avec sa bien nommée Bonne Chance CW (Baloubet du Rouet), neuf ans, qui avait déjà fait sensation aux championnats d’Europe à Aix-la-Chapelle, médaille de bronze par équipes avec 0+4 dans la Coupe des nations. « Je ne m’attendais pas à cette victoire car Bonne Chance est un peu stressée à cause de l’atmosphère ici. Mais c’est une crack. Elle a une super tête et tout pour elle dont beaucoup de respect. Gagner à domicile est toujours plus émouvant donc je suis ravie. »

« Léontine confirme tout son potentiel »

Cavalier de l’écurie Stephex, l’Italien  Lorenzo de Luca affichait lui aussi un large sourire car sa 2e avec Homer de Rêve (41’’70) lui assure sa qualification pour le prestigieux Grand Prix Rolex de dimanche. 3e à seulement 5 centièmes Patrice Delaveau a signé un nouveau double sans-faute rapide avec la très plaisante Leontine Ledimar Z-HDC qui a seulement huit ans. « La jument a encore été top. Elle m’a tout de suite plu lors de nos premiers tours en début de saison, mais elle a évolué plus vite que je pensais. Après Genève, on va la laisser un peu tranquille car elle a beaucoup donné en fin de saison mais elle confirme tout son potentiel pour le futur. »
A part Lorenzo de Luca, les autres qualifiés pour le Grand Prix Rolex grâce à cette épreuve sont Marcus Ehning, 5e avec Cornado NRW, la Finlandaise Anna-Julia Kontio, 8e avec Fardon, et la Suisse Christina Liebherr, 9e avec Eagle Eye-LB. Il reste cinq tickets à décrocher dans le Crédit Suisse Geneva Classic. Et on sait que la bataille sera rude car Romain Duguet, qui a fait une super saison et encore gagné le week-end dernier, n’est par exemple pas encore qualifié ! Côté Français, seuls Jérôme Hurel, auteur d’une inhabituelle contre-performance dans cette épreuve avec Quartz Rouge, qui s’est arrêté deux fois à l’entrée du quadruple, et Laurent Guillet ne sont pas encore qualifiés.