La belle moisson de Nicolas Deseuzes
jeudi 16 août 2018

© Jean-Louis Perrier

Après une deuxième place dans le CSI 4* de Crans-Montana avec Quilane de Lezeaux, Nicolas Deseuzes a enchainé les victoires avec Stella de Preuilly dans les Grand Prix du CSI 2* de Fontainebleau et CSI 3* de Courlans. Retour avec le cavalier de Divonnes-les-Bains sur un bel été qu’il a bien l’intention de poursuivre.

Nicolas Deseuzes a déjà porté la veste de l’équipe de France et compte bien la retrouver pour la tournée du Maroc qui est son objectif de fin de saison. D’ici là, il a tous les atouts pour consolider son butin estival avec ses trois juments de tête, Quilane de Lezeaux, Stella de Preuilly et Ulloa du Trèfle revenue à la compétition après une blessure, une victoire dans une épreuve à 1,40m à Crans-Montana et une troisième place à la clé dans une épreuve comptant pour le classement mondial à 1,45m du CSI 2* d’Arnas-Champburcy. Mais la révélation 2018 est Stella de Preuilly qui a enchainé deux victoires dans les Grands Prix CSI 2 et 3* de Fontainebleau et de Courlans. "Avec elle, j’ai fait ce que je ne fais jamais : acheter un cheval d’âge ! Je l’avais vu il y a quelques années mais elle était trop chère, et puis sa propriétaire a changé d’objectif, fait des transferts d’embryons et à l’automne dernier elle était plus accessible. J’ai fait quelques classements sur des concours régionaux et elle s’est révélée dès le début de saison sur la tournée d’Olivia en Espagne puis sur les CSI de Villeneuve-Loubet où elle gagne une épreuve à 1,45m et de Cagnes, où elle est deuxième d’une épreuve à 1,50m. À Crans-Montana je pensais la mettre dans le Grand Prix CSI 4*, mais elle n’a pas bien réagi à la piste et du coup j’ai mis Quilane qui est deuxième !"

Nicolas Deseuzes pense aussi à la relève avec un piquet de jeunes chevaux qui l’a amené à suivre les concours SHF et les CSI Jeunes Chevaux avec Davignon KDW Z, plusieurs fois gagnant sur ce circuit pour les sept ans et qui continuera son apprentissage sur le CSI 1* du Morocco Tour. Mais il voit plus loin encore avec un lot exceptionnel de chevaux en formation : "J’ai trois fournisseurs de cracks : le haras de Floreval en région parisienne avec Chrome Floreval, frère utérin de Tomtom Floreval, champion de France  des cavalières en 2017 avec Mathilde Montginoux, l’élevage SunHeup dans la baie du Mont St Michel très en vue avec le bon United Sunheup de Bruno Garez. J’ai un cinq ans exceptionnel, Eldorado Sunheup Z, comme les trois entiers qui viennent du haras des Forêts : Drugstore des Forêts, Diaz des Forêts et  Danton des Forêts."

De quoi assurer la relève et voir Nicolas Deseuzes en première ligne dans les années à venir !