La razzia Pierrot à Cuers
mardi 26 février 2019

Maxime Pierrot et Bernard à Cuers
Maxime Pierrot et Bernard à Cuers © Sky Events Photo

Ce week-end aux Ecuries Guillaume Gombert, Maxime Pierrot est parvenu une fois encore à devancer son père, Wilfrid, sur le Grand Prix 135. La veille ce dernier avait remporté les deux Grands Prix Pro3 et Pro2.

Le Grand prix Pro2 Bonifay Baldassari à 135, dessiné par Erwin Cordier, s'est avéré technique, sélectif et intéressant. Ils n'étaient que 4 couples qualifiés pour le barrage lorsque Wilfrid Pierrot, qui avait auparavant qualifié 2 chevaux prenait le dernier départ avec Caféïne de Hus. Avec une faute en début de parcours il jouait placé et en prenant une option que personne n'avait envisagé et s'assurait ainsi la 5ème place. Le cavalier décidait aussi de ne pas partir sur le barrage avec Beyonceh du Val de Jouen. «La jument débute sur ces hauteurs et ce n'est pas besoin de lui en demander trop. Je me contentais pour elle de la 4ème place » expliquait il. Wilfrid ouvrait le barrage sur Téorène de Pohéton avec lequel il avait remporté l'épreuve la veille. Il mettait la pression à ses concurrents avec un parcours rapide sans pénalité.

En compagnie de son complice Bernard, Maxime a pris tous les risques, et la tête du classement. «J'avais en tête d'être plus rapide que mon père. J'ai pris de gros risque et j'ai la chance d'avoir un cheval avec lequel nous sommes très complices. Nous nous connaissons par cœur et il me pardonne quelques erreurs... Je suis aussi content de mon nouveau cheval Arthur qui sort de ce grand prix avec seulement une petite faute.C'est toujours avec plaisir que nous venons à Cuers. Guillaume fait des efforts constants pour améliorer toujours son concours et les cavaliers sont bien accueillis ».

Nicolas Aillaud, dernier à partir, n'avait pas de choix possible. Sur Tampico, habitué des classements, il allait aller vite. « Les parcours de Wilfrid et Maxime ne me laissait pas d'alternative. J'ai été plus rapide que Wilfrid mais avec une faute sur le dernier obstacle.» La 3ème place donc pour le Varois. Lui aussi a insisté pour souligner les améliorations continuelles des Ecuries Guillaume Gombert. 

L'organisateur/cavalier ne participait pas à son Grand Prix. « Il y a trop de travail entre les travaux et la préparation du concours. Cette année nous avons acheté des boxs en dur, installés à plein temps pour les concours. La nouvelle carrière pour la pré-détente est quasiment terminée elle le dans la semaine. Pour l'étape du Sun Tour, début juin nous aurons aussi le rond de longe et les allées entre les box pavées, pour encore plus de confort. Cette année nous organiserons aussi un concours de Dressage Am Pro en septembre. »

Dans le Grand Prix 130 de samedi, Wilfrid et Téorème devançaient Véronique Garin sur Taganelle du Moulinet et Gwenaelle Famu sur Untero Surprise.

Le cavalier remportait également la Pro3 du samedi matin sur Gomer Van Den Katten et devant Guillaume Gombert dont c'était le seul parcours du week-end, sur Vevetie du Milon. Boris Zielinsky associé à Filou Van Overis occupait la 3ème place..

Coté Amateur la première difficulté était d'engager avant que les épreuves ne soient complètes ! L'Amateur 1 du dimanche se jouait au Super 10.  Audrey Aiem sur Lucky D'Jane a été la plus rapide dans la 2ème manche et remporte l'épreuve devant Nicolas Derymez et Nicolas Aillaud. Le samedi la victoire allait à Lauriane Lecot devant Léa Bonifaccino et Alexandra Lama.