Le TGV Epaillard n'était pas en grève à Saint-Lô
lundi 23 avril 2018

saint lo 2018 Julien Epaillard avec Quedge Deenne
Julien Epaillard avec Quedge Deenne © Paul Dubos

Le second volet du meeting de Printemps ce weekend à St Lô, s'est déroulé dans une atmosphère estivale (26° le samedi), propice à beaux barrages en semi-nocturne. Verre de bière ou coupe de champagne en main, un public jeune et détendu a assisté dimanche soir à la superbe victoire du TGV Julien Epaillard avec Quedge Deenne.

Quelques 75 partants, 21 barragistes, le grand prix à 145 cm n'a pas occasionné un suspense insoutenable, en effet, partant en 3° position, Julien Epaillard a réalisé un parcours d'anthologie dont il fut évident qu'il ne serait pas battu, malgré la richesse du plateau. Les chronos suivants allaient s'échelonner entre 42'36 et 46'75, assortis de sans faute au nombre de 13 ou de 4 points. Celui de Julien avec Quedge Deenne, une Elan de la Cour appartenant à Hervé Godignon était de 41'19. La messe était dite. Le visage de Florian Angot, installé en bord de piste, s'imprégnait d'une réelle admiration mais aussi d'un sentiment d'impuissance, tout au long du parcours de son ami Julien, lui qui partait en fin de barrage avec son imposant Soprano de Grandry. Ce dernier a fait des progrès et réalisait le sans faute mais son chrono le reléguait en 13° position. Les places d'honneur étaient pour Jérôme Hurel et Viamdios d'Avril, Edward Lévy et Starlette de la Roque, Alix Ragot et Véga O'Moulin, Alexis Gautier et Siroco de Coquerie, Valentin Besnard et Utrillo du Roumois. La chance n'était pas avec Pénélope Leprévost dont les 3 montures, sortirent de piste avec 4 points.

Indéniablement Julien Epaillard qui vient de rentrer plusieurs chevaux prometteurs devrait être un des cavaliers à suivre en cette année qui se conclura à Tryon aux USA pour les jeux équestres mondiaux. Et l'on peut croire que l'homme y aura sa chance, plus que jamais. Performante également Axelle Lagoubie avec sa prometteuse Feeling de Hus qui n'est autre que la fille de Corée (de Hus) qui cartonne au plan international avec Gregory Wathelet, vainqueur ce weekend du GP***** de Shanghai après avoir gagné celui d'Aix la Chapelle. Margaux Rocuet et Edward Lévy ont aussi été en vue au même titre que Benjamin Devulder qui remporte les 2 épreuves de 7 ans avec Baccara du Talus (Calvaro) et dont l'un des concurrents Carioca ZE (Canturo) a effectué son parcours sous les yeux de son propriétaire, le célébrissime cavalier brésilien Nelson Pessoa, venu spécialement de Belgique. Riche en partants, nombreux et de qualité, le meeting de l'AEC se termine sous les meilleurs auspices, de bon augure pour l'avenir.