Le Top of CREIF s’impose sur la grande carrière
mercredi 02 décembre 2015

Top CREIF 2015-StephaneLeroty et Stitch D'Alpa
Stephane Leroty et Stitch D'Alpa, vainqueur du Grand Prix Pro 3 © Claude Bigeon

La sixième édition du Top of CREIF ne s’est pas contentée d’une journée. C’est sur deux journées (30 novembre et 1er décembre) que cette compétition de saut d’obstacles (pour la majorité hormis une petite épreuve de carrousels, ndla) organisée par le Comité régional d’équitation d’Ile-de-France s’est imposée sur la grande carrière du salon du cheval de Paris au Parc des exposition de Villepinte.

« Cette année nous avons dédoublé l’épreuve Amateur 2 en plus et moins de 25 ans pour faire face à la demande, explique Benoit Cayron-Reynaux, le responsable de la communication du CREIF. Nous avons augmenté le nombre de cavaliers par épreuve en allant jusqu’à 40. Nous avions aussi pour la première fois une épreuve As Poney1. Par rapport aux éditions précédentes, la formule sportive a changé puisque ces Grand Prix se couraient en deux manches. Nous avons aussi accueilli une épreuve Pro 2 du CENECA couru sur un système Super dix. » Bref, pas mal de nouveautés pour ce Top of CREIF toujours très apprécié par les nombreux cavaliers Amateurs et Pro engagés. Cette année, près de 240 cavaliers ont foulé la piste internationale à la veille de la warm up des Longines Masters de Paris.

Du côté des plus grosses épreuves, lors de GP 135, c’est Jean-Christophe Hodan qui s’impose lors du GP Pro 2 (135) du salon du cheval  du lundi soir (30 novembre) avec Tamara Leamax devant Jérémy Leroy associé à Ramonia Robin II Z puis Florent Jeannin avec Smatch de Blondel. Le lendemain lors du GP Pro 3 (125) c’est un professionnel de l’Essonne, Stéphane Leroty qui s’impose avec Stitch d’Alpa devant Camille Condé Ferreira avec Pivoine des Quarts et Geoffroy Soullez avec Qokory Ko. « Je termine septième de la première manche et je gagne ma qualification pour la deuxième manche de peu, lance Stéphane Leroty, ce BPJEPS de 28 ans installé à Mennecy (près d’Evry). Je réalise ici ma meilleure performance devant un plateau très relevé. » Sa quatrième participation à une épreuve du Top of CREIF aura été synonyme de victoire avec ce fils de Kannan qui lui appartient depuis la fin 2014.

Le deuxième GP Pro 2, le Prix du CENECA permet à un autre cavalier de l’Essonne de se distinguer. Gwenael Garo, quatrième la veille au soir sur les mêmes cotes avec Prisca Saint Clair l’emporte devant Aurélien Georges Picot/Touareg de la Botte et Elisa Mellec avec Sandokhan Rumel. « C’est une jument qui m’a été confiée pour être vendue, lance ce professionnel installé près de Palaiseau à l’Elevage des Cyans. Elle a été classée régulièrement sur 145 avec un Italien qui la montait dernièrement. Je l’ai récupéré il y a un mois. C’est sympa de courir le Top of CREIF car cela nous permet d’avoir accès à des pistes de haut niveau qui sans cela nous sont inaccessibles. Je viens régulièrement sur le Top of CREIF. J’ai gagné trois fois de suite la Pro 2 (135) avec trois chevaux différents en 2012, 2013 et 2014. » Avec 2015 voilà une victoire de plus pour ce cavalier qui court le championnat de France Pro 2 depuis cinq ans.

La dernière épreuve du Top of CREIF était plutôt fun avec le retour du Grand prix de Paris des carrousels, une épreuve de niveau Club 4 qui a fait le grand écart avec le niveau des cavaliers de saut d’obstacles de la Pro 2. C’est l’équipe des Colombes de la paix du Domaine équestre des Pins (Fontenay-le-Fleury) qui l’emporte. On espère voir une épreuve d’un niveau supérieur pour les prochaines éditions.