Les femmes au pouvoir à Auvers
mardi 03 avril 2018

auvers 2018 Axelle Lagoubie et Rubelia
Axelle Lagoubie et Rubelia © Paul Dubos

Le dernier des 3 nationaux à Auvers s'est terminé en apothéose pour la gente féminine qui truste la quasi totalité des victoires : 4 dont le grand prix à 140 de lundi pour Axelle Lagoubie, 3 épreuves majeures pour Margaux Rocuet, plusieurs accessits dont la seconde place du grand prix pour Alexandra Francart et le même scénario en épreuves amateurs.

Le grand prix regroupait 40 partants dont l'inattendu Julien Epaillard qui comme de coutume fut le plus rapide des 13 barragistes mais avec un parcours assorti d'une faute qui le relègue à la 9° place. Il y eut en effet 8 sans faute qui rivalisèrent de rapidité, un jeu qu'Axelle Lagoubie maîtrise désormais parfaitement avec la généreuse Rubelia, avouait la lauréate qui quelques heures avant remportait le grand prix des 7 ans avec Gicarla. Margaux Rocuet lauréate de la 135 de début d'après midi avec Vahiné de Bièville qualifiait 2 montures pour le barrage et terminait 4° avec Qualifying de Hus et 8° avec Hastala vista Declamens. Alexandra Francart avec le bon et régulier Volnay de Boisdeville s'octroyait la seconde place à un peu plus d'une seconde de la cavalière du sud manche. Les Hommes à savoir Edward Lévy avec Rébéca LS et Florian Angot et Soprano de Grandry et Jean Le Monze avec Umanak devaient se contenter des 3°, 4°et 5° places.

Inquiétudes

Ainsi  s'achevait la tournée des grêlons d'Alain Hinard qui annonçait que cela pourrait bien être la dernière. "Si je n'obtiens pas d'aides pour 2018 j'arrête les concours en septembre" annonçait-il en guise de conclusion. Il avait d'ailleurs distribué un document faisant état de son budget annuel de 730 000 € dont 500 000 € de dotations avec seulement 42 500€ d'aides publiques. De plus les 20 000€ de la région risquent de disparaître car celle-ci a décidé de ne soutenir que les gros événements internationaux. Une pétition a circulé parmi le public pour demander le maintien des aides et la continuité des concours à Auvers.