Longines Masters : Delaveau au top de son art !
dimanche 06 décembre 2015

Patrice Delaveau et Lacrimoso HDC
Patrice Delaveau et Lacrimoso HDC © www.scoopdyga.com

En super forme, Patrice Delaveau et Simon Delestre se sont livrés un duel acharné tout le week-end. Le Normand a eu le dernier mot dans le Grand Prix Longines dimanche après-midi avec Lacrimoso-HDC, avec 1 seconde 86 d’avance sur Ryan-Hermès.

Seize au barrage d’un tel Grand Prix, c’est beaucoup. « Le temps était trop large. Avec deux secondes de moins, nous aurions quatre-cinq couples en moins pour le dénouement », regrettait le chef de piste, Luc Musette en fin d’épreuve. Mais ce barrage endiablé a enthousiasmé le public. D’autant que les Français leur ont offert un final d’anthologie. A la bagarre tout le week-end, avec déjà une victoire chacun au compteur, Simon Delestre et Patrice Delaveau ont une nouvelle fois été aux bottes à bottes. Tous deux passaient en plus en fin de barrage ce qui a maintenu le suspense jusqu’au bout. Alors que Billy Twomey tenait fermement la tête avec Tinka’s Serenade (dix-huit ans !), le Lorrain abaissait son chronomètre de 7 centièmes avec Ryan-Hermès. Dans ses traces Christian Ahlmann tentait le coup avec Codex One mais il fautait sur le même obstacle que Pénélope Leprévost et Flora de Mariposa (9e avec 4 points en 36’’85), l’oxer Gucci, et finissait 12e. Dernier à entrer en piste, Patrice Delaveau savait ce qu’il lui restait à faire. « J’avais vu le barrage de Simon et il avait fait 7 foulées du n°1 ou n°2 donc je savais qu’il fallait que j’en fasse 6 pour espérer gagner. Passer en dernier était un avantage. J’ai eu de la chance car Lacrimoso, un peu éprouvé, a touché plusieurs obstacles mais je suis au final vraiment heureux », a confié Patrice, accueilli en héros à sa sortie de piste par toute l’équipe HDC. « Cette victoire nous a donné encore plus d’émotion car c’est à Paris et on était tous là. C’est génial de vivre ces moments là tous ensemble », a souligné Emmanuèle Perron-Pette, après avoir chaleureusement embrassé ses champions au paddock. Sabrine, la femme de Patrice, et « Vava », leur fille aînée, étaient également très émues.

Simon Delestre : « un week-end magique »

Même si la victoire lui a finalement échappé, Simon Delestre et son équipe affichaient aussi beaucoup de joie. « Quand on est autant au barrage, nous sommes toujours partagés entre tout donner et viser le sans-faute pour ne pas se retrouver trop loin… Mais Hermès Ryan a une nouvelle fois assuré. Il avait déjà très bien sauté vendredi soir. Quand on ajoute la victoire avec Chesall dans la Gucci Gold Cup hier soir, c’était un week-end magique. J’ai la chance d’avoir actuellement trois cracks qui sont à la fleur de l’âge, à 100 % de leurs capacités physiques et de leur expérience. »

Roger-Yves Bost termine lui 10e, juste derrière Pénélope, avec Pégase du Mûrier (4 points en 37’’73). Plein d’aisance au premier tour, le puissant gris s’est déferré après le n°2, alors qu’il avait déjà perdu un fer au paddock et dû décaler son passage. « Cette pause avec le maréchal l’a mis derrière moi et reperdre un fer en piste nous a gêné, mais il continue de progresser et montre qu’il peut être très rapide car nous étions dans les meilleurs temps. » Alexandra Paillot et Polias de Blondel ont fait tomber l’entrée de double au barrage mais beaucoup moins expérimenté, ce jeune couple a une nouvelle fois confirmé son potentiel.

 

 

Résultats ici

Photo d'archive