Longines Masters : Simon Delestre : "le barème m'a réussi"
samedi 05 décembre 2015

salon 2015 Simon Delestre et Chesall
Simon Delestre et Chesall © Sportfot

Troisième Marseillaise samedi soir lors de la Gucci Gold Cup, cette fois-ci grâce à Simon Delestre et Chesall. Très en forme, Patrice Delaveau s’empare de la 2e place avec sa prometteuse Leontine Ledimar Z-HDC devant Maikel van der Vleuten/Quatro-VDL Groep.

Le barème « winning roud », qui qualifie les dix meilleurs couples et remet les compteurs à zéro avant le second tour, fait parfois le bonheur des 4 points… Parfaite illustration ce samedi soir aux Longines Paris Masters puisque les 3 seuls couples à avoir signé un sans-faute au premier tour se sont tous faits doubler par des 4 points au barrage : dernière à s’élancer, Pénélope Leprevost a pris tous les risques avec Nice Stéphanie (38’’80) mais une faute la relègue en 5e place. Même scénario pour Marco Kutscher/Balermo et Rik Hemeryck/Carlitto van’t Zorgvliet, finalement 6e et 10e.

A l’inverse, Maikel van der Vleuten/Quatro-VDL Groep (42’’56), Patrice Delaveau/Leontine Ledimar Z-HDC (40’’56) et Simon Delestre/Chesall (39’’98) bouclaient tour à tour des sans-faute de plus en plus rapides. Seule la fusée irlandaise, Bertram Allen/Quiet Easy 4, auteur meilleur chrono (38’’22) alors qu’il a ralenti après sa faute, et Pénélope Leprévost auraient pu l’emporter. « Cette fois-ci ce barème m’a réussi », souriait Simon Delestre (écouter interview ci-dessous). Même constat pour Patrice Delaveau : « J’ai été très chanceux car la plupart du temps on ne repart pas quand on a 4 points. C’est déjà très fort ce que fait Léontine pour une jument de seulement huit ans. L’épreuve était bien dosée et, pas susceptible, elle est très rapide. Elle a vraiment un mental extraordinaire. Elle était un peu impressionnée le premier jour, mais le deuxième jour, elle avait déjà compris et y allait. Elle est respectueuse, belle… Elle a tout pour elle et pour l’avenir ! »

Résultats ici

 

Photo d'archive