Lons le Saunier : "Serise" sur le gâteau pour Olivier Guillon
samedi 11 juin 2016

Olivier Guillon et Serise du Bidou
Olivier Guillon et Serise du Bidou © Jean-Louis Perrier

Le terrain de Montciel sur les hauteurs de Lons le Saunier est certainement l’un des plus beaux cadre du jumping international. Mais lorsque la météo se fait capricieuse, les conditions deviennent plus difficiles. Qu’importe pour Olivier Guillon, très en forme sur le concours jurassien !

Tout avait bien commencé avec un temps radieux pour les deux premiers jours de la 27e édition du Jumping International de Lons le Saunier, où l’équipe réunie autour de Maurice Gallet réserve un accueil soigné aux cavaliers. Les étrangers sont toujours nombreux à se rendre sur le site jurassien et la solide délégation belge n’a pas manqué de se faire remarquer aux remises des prix. Mais c’est Olivier Guillon qui a été le grand triomphateur de la journée du vendredi. Il remporte pour se mettre en appétit l’épreuve réservée aux 7 ans avec Vitot du Château, un fils de Toulon avec la même souche maternelle que le bien connu Itot. La première épreuve qualificative pour le Grand Prix ne lui a pas échappé avec le meilleur chrono sans faute des 9 barragistes, signé avec Serise du Bidou, de plus en plus à l’aise sur ces hauteurs. Si la météo se gâtait considérablement le lendemain, obligeant Jean-François Gourdin a monté un parcours aux côtes modérées dans un terrain dégradé par les orages, Olivier Guillon était toujours aussi combatif. Associé à Borona, une KWPN qu’il monte depuis la fin de la saison 2015, il remporte la 2e épreuve comptant pour le ranking FEI. C’est toute fois Serise qui devrait avoir sa préférence pour le Grand Prix de dimanche, en espérant que la météo soit complaisante avec tous !

Jussica T reine des 7 ans avec Alexandre Fontanelle

Le Grand Prix réservé à la génération des 7 ans a été un peu gâché par la pluie du début d’après-midi. Néanmoins treize couples gagnaient leur place pour le barrage. C’est le local Alexandre Fontanelle qui en a été le meilleur avec la BWP Jussica T, une fille d’Ogano Sitte propriété de Marie-Claude et Marcel Janin (d'ailleurs fidèles propriétaires du concours de Lons le Saunier). Yves Chauvin, président de la SHF et venu en voisin, pouvait voir évoluer plusieurs chevaux de son élevage de Courcelle, ainsi que de bons SF dans ce GP des 7 ans comme Vaboris Chatelier, à la 2e place avec Jean-Charles Bernast et le dernier du podium Vadim du Bois Ailé monté par Frédéric Outrey.