Ludger Beerbaum : « Nous ne regrettons pas notre décision »

mardi 04 juin 2013

  • imprimer

A peine rentré de Saint Gall, Ludger Beerbaum a pris sa plume pour expliquer pourquoi l’Allemagne n’a pas voulu prendre part à la Coupe des nations.

beerbaum ludger largeP

www.scoopdyga.com

Ludger Beerbaum

« Pour nous, c'était une véritable honte que les autres nations n'aient rien dit sur les conditions lors de la Coupe des Nations de vendredi à Saint-Gall. Le terrain était tout simplement trop mauvais.  Au début trois ou quatre équipes ont dit qu'elles ne s’élanceraient pas, mais lorsque la FEI a répondu que les pays non partants n'auraient pas accès à la finale et qu'ils seraient probablement exclus de la première division, ils ont changé d’avis.
On nous a proposé de monter notre deuxième ou troisième cheval ou de laisser partir le réserviste, mais nous ne voulions pas risquer de blesser un de nos chevaux.

Le second tour a été annulé. Une autre preuve que nous avons pris la bonne décision. Pourtant il y a une règle qui dit qu'il est impossible de se qualifier pour la finale tant qu'il n’y a pas de circonstances particulières. Si d'autres pays avaient suivi notre décision de ne pas monter, ce serait totalement différent pour l'Allemagne aujourd'hui.

Ce n'est pas une bonne nouvelle pour l'Allemagne qu’elle ne soit pas se qualifiable pour la finale, mais c’est évidemment moins grave que d'avoir un cheval avec un tendon blessé après une épreuve. D'autre part, la finale n’aura pas le même prestige si un pays comme l'Allemagne n'est pas présent.

On entend tellement parler du bien-être des chevaux, que cela doit toujours être la priorité, et là, nous sommes punis pour avoir exactement réagi dans ce sens. Dans l’épreuve disputée avant la Coupe des Nations, la moitié des couples seulement a participé parce que tout le monde pensait que la piste était trop mauvaise. Je voulais monter pour sentir comment était vraiment le terrain. J'ai sauté six obstacles avant de dire que ce serait une mauvaise décision de s’élancer dans cette Coupe des Nations.

Le parcours a également été modifié ; la rivière et le triple ont été retirés et les obstacles ont été abaissés. Donc, c’est devenu une épreuve classique à 1,45, ce que nous faisons chaque week-end. Et après la Coupe des Nations, les autres épreuves du jumping ont été annulées, une autre preuve que nous avons pris la bonne décision.

Nous ne regrettons pas notre décision et nous reprendrions la même si nécessaire. A l’heure actuelle, nous pouvons probablement pas changer le fait que nous ne serons en mesure de nous qualifier pour la finale, et que nous sortirons probablement de la première division l'an prochain - mais les questions liées à cette situations seront posées à chaque conférence de presse après chaque Coupe des Nations et ce sera une critique adressée de la FEI. Parce que leur décision à St-Gall a été basée sur autre chose que l'équitation ".

Retrouvez toutes les actualités de Ludger Beerbaum sur son site internet en cliquant ici!

  • imprimer

0Commentaires

NICOLE L | 05/06/2013 17:15
bravo aux Allemands, seuls semblent respecter les chevaux
NL
BEATRICE C | 05/06/2013 15:52
Il n'en demeure pas moins que je suis tout à fait d'accord avec Eric F concernant les fameuses guêtres postérieures qui devraient êtres proscrites par la FEI.
MICHELE P | 05/06/2013 12:00
il serait intéressant de savoir si les chevaux qui sont partis sont blessés ,avant de féliciter l' Allemagne et d' affubler les autres équipes de tous les noms!!
Michèle P
 | 05/06/2013 11:49
Il a bon dos le "welfare" des chevaux ! Et si on commencait par supprimer les guêtres postérieures de TOUS ces chevaux qui font les CSI 5 étoiles? Il reste que les conditions de St Gall étaient visiblement exceptionnelles.
BRUNO R | 05/06/2013 08:27
Chapeau bas, Messieurs. Votre décision vous honore. Quant aux autres Nations, on leur rappellera qu'à "vaincre sans péril, on triomphe sans gloire". En réalité, le péril existait, tout entier pour les chevaux ! Pauvre FEI, où as-tu perdu ton âme ? Dans les sables de l'endurance ou au pays où la finance est reine ?
À mes yeux, bien qu'éliminée, l'Allemagne a définitivement gagné pour cette année, en ayant donné l'exemple, celui de véritables "hommes de chevaux".
BEATRICE C | 05/06/2013 07:00
bravo à vous Mr Beerbaum, tout est dit dans vos propos, les autres ne sont que plus lâches!!!
CLAUDE G | 04/06/2013 23:23
claude girerd: bonne décision de L BEEBAUM et très surprenant qu'elle n'ait pas été suivie.Comment se fait il quel'ensemble des organisateurs décisionnaires n'aient pas été d'accord ?Quant à monter un 2ème ou 3ème cheval ,quel respect pour ces animaux de 2ème garde . Fric ou ...boucherie ???????
JEAN LOUIS L | 04/06/2013 20:35
injuste et anti sportif ....dommage que les autres nations soient parties ...manque total de solidarité et qui plus est l Allemagne avait raison puisque le concours a été annule f e i un peu de bon sens


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A Table N43 Stéphanie Brieussel

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr