Ludger Beerbaum s’offre Chantilly

samedi 28 mai 2016

  • imprimer

L’orage a fortement menacé, mais n’a finalement pas compromis l’étape du Longines Global Champions Tour de Chantilly samedi après-midi. Déjà vainqueur à Hambourg avec Casello, Ludger Beerbaum a cette fois-ci eu le dernier mot avec Chiara devant Daniel Deusser/First Class van Eeckelghem et Daniel Bluman/Conconcreto Apardi. Robert Breul, 8e, signe la meilleure performance française.

Ludger Beerbaum et Chiara largeL

SCOOPDYGA / MARTINI Jean-philippe

Ludger Beerbaum et Chiara

Le gros coup de tonnerre qui a retenti au dessus du château de Chantilly juste avant le coup d’envoi de cette septième étape du Longines Global Champions Tour, a fait tremblé le public, mais finalement le temps s’est à peu près maintenu, entre ciel couvert, petit crachin et rares averses… Un grand soulagement pour l’organisateur du Jumping de Chantilly, Gérard Manzinali : « Lundi soir, il avait tellement plu que nous avons failli tout annuler. Les terrains étaient OK mais le reste n’était pas praticable, on ne pouvait même plus continuer à installer le concours. Heureusement la météo s’est ensuite améliorée et aujourd’hui il y a eu des orages partout sauf ici ! »

Au final, 8 des 48 couples en lice ont bouclé un double sans-faute. Et 4 d’entre eux ont réédité un tour parfait au barrage. Après les 4 points de Rolf Göran Bengtsson/Casall et Leopold van Asten/Zidane-VDL Groep, Edwina Tops-Alexander signait le premier sans-faute avec Caretina de Joter en 39’’77. Mais Daniel Deusser abaissait immédiatement son chronomètre avec First Class van Eeckelghem (38’’98) qui, à son tour, était doublé par Ludger Beerbaum et Chiara (38’’28). Daniel Bluman a aussi joué le jeu Conconcreto Apardi (39’’45) et prend une belle 3e place alors que Luciana Diniz et Fit For Fun, également très rapides (38’’92), terminaient 5e à cause d’une faute.

Robert Breul : « Arsouille est un super cheval »

« J’ai regardé le tour de Daniel, qui avait fait une foulée de moins après le double. Je n’ai finalement pas réussi à faire de même mais j’ai gagné du temps en faisant un dernier virage très serré, détaillait Beerbaum qui pointe désormais à la 2e place du classement provisoire du circuit juste derrière Christian Ahlmann, cette fois-ci auteur de deux fautes en première manche avec Colorit. J’ai vraiment de la chance de monter Chiara. Non seulement je peux avoir toute confiance en elle, mais en plus elle est rapide. Elle va avoir trois semaines de repos puis elle fera Rotterdam. L’équipe pour les JO sera déterminée après Aix-la-Chapelle. Il y a six à sept couples sélectionnables donc il va falloir gagner sa place… Casello, avec qui j’ai gagné à Hambourg, est aussi très compétitif donc on verra leurs comportements d’ici là. » Les deux Daniel étaient très heureux d’être à ses côtés sur le podium. « First Class n’est pas le plus rapide mais je suis une nouvelle fois ravi de la manière dont il a sauté », soulignait Daniel Deusser. « A Hambourg, c’était mon premier podium LGCT (3e avec Sancha LS, ndla) et je suis heureux d’y monter à nouveau aujourd’hui ! Ce circuit me permet de côtoyer les meilleurs et donc de progresser », s’enthousiasmait Daniel Bluman.

Seul Français qualifié pour le barrage grâce à deux manches très appliquées avec Arsouille du Seigneur, Robert Breul termine finalement 8e à cause d’une barre et d’un refus : « Je suis un gagneur donc j’ai joué le jeu. J’ai trop serré mon virage sur le n°2, d’où la faute, puis Arsouille tourne pour l’instant moins bien à gauche, d’où le refus sur le dernier vertical. Mais je suis ravi de son double sans-faute. Arsouille est un super cheval. Il va toujours dans le sens du cavalier et il fait tout pour sauver les fautes. Il s’était déjà super bien comporté à Sopot et Poznan l’an passé, et après sa 5e place à Bourg-en-Bresse le week-end dernier, il confirme son potentiel ici. »

Deux chutes pour les Bleus

Sans-faute au premier tour, Julien Epaillard a, lui, malheureusement été écarté du barrage à cause d’une faute sur la sortie du triple en deuxième manche avec Quatrin de la Roque. 10e du Grand Prix de La Baule il y a deux semaines, Cédric Angot déroulait, lui aussi, un beau tour avec Saxo de la Cour mais une faute sur le dernier le privait de deuxième manche.

Grosse frayeur en revanche pour la jeune Alexandra Paillot et Polias de Blondel qui ont tous les deux chuté en première manche après une mésentente sur l’oxer n°4. Sonnée, la cavalière a été hospitalisée à Paris. « Alexandra a hématome à la tête, le pouce retourné et également mal à la clavicule », détaillait son coach Marcel Delestre. Ressorti de piste boiteux, son alezan a ensuite mieux retrotté au paddock. « C’est à l’épaule qu’il s’est fait mal, mais il n’a a priori rien de cassé ni de grave », précisait-il, rassuré. Jérôme Hurel tombait lui aussi avec Ohm de Ponthual sur l’entrée de double n°6 mais sans mal.

Elodie Mas

  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A Table N43 Stéphanie Brieussel

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société


ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr