Marc Dilasser : « Cette 5e place était une chance »
mardi 29 août 2017

Marc Dilasser
Marc Dilasser © www.scoopdyga.photo

Très heureux et honoré d’avoir décroché sa toute première sélection européenne avec Cliffton-Belesbat, Marc Dilasser nous explique comment il a vécu ce rôle de réserviste à Göteborg la semaine dernière. Même s’il n’a finalement pas sauté et qu’il est évidemment déçu pour l’équipe (seulement 7e), cette expérience a plus que jamais gonflé à bloc le cavalier pour l’avenir.

Comment avez-vous réagi quand Philippe Guerdat vous a annoncé que vous seriez réserviste ?

Il nous l’a dit après la warm-up. Cliffton-Belesbat n’avait que cinq 5* dans les pattes effectivement. On en avait parlé avant, dans chacun de ces concours il avait toujours signé au moins un sans-faute dans l’épreuve majeure mais c’était encore un peu prématuré. Il me manquait encore quelques concours. C’était forcément une petite déception quand même car si j’avais été content de ne pas sauter, ma place n’aurait pas été là, mais avec mes propriétaires, Sandy et Franck Tribote (Haras de Belesbat), nous avons bien compris ce choix. C’était digne d’un homme de cheval tel que Philippe d’estimer que Cliffton manquait un peu d’expérience et que ça pouvait être une erreur de l’envoyer sur un tel championnat quelques concours trop tôt alors que derrière je peux avoir un super programme pour continuer à l’aguerrir. Après Lausanne, j’espère par exemple avoir ma chance à Barcelone.

Avoir vécu ce championnat de l’intérieur vous servira-t-il pour la suite ?

Evidemment car un championnat n’a rien à voir avec un concours lambda. Il y a beaucoup plus de répercussions d’un bon ou d’un mauvais résultat et forcément plus de tensions et de pression pour tout le monde. Nous n’avons pas eu les résultats espérés, mais c’est le jeu. On alignait de nouveaux chevaux et un nouveau couple, il faut continuer à avancer.

Est-ce que ça vous motive encore plus pour la suite ?

Bien sûr ! Je n’ai pas du tout vécu cette 5e place comme un échec, mais comme une chance et comme une prise d’expérience pour la suite. Et j’espère bien que ça se renouvellera dans le futur ! Mathieu (Billot, ndla) était embêté pour moi car on est copains. On évolue sur les mêmes concours et ce qui est rigolo c’est que lors du premier Grand National de l’année on s’était retrouvés 1er ex-æquo avec Cliffton et Shiva et que finalement, jusqu’au dernier moment, on était aussi ex-æquo dans cette sélection ! Je suis très heureux pour lui car il a fini sur un très beau sans-faute (avec 2 points de temps dépassé, ndla) lors de la seconde manche de la finale par équipes !

Un petit mot sur Cliffton-Belesbat pour conclure ?

Je suis ravi de son évolution. Cliffton continue de grandir à chaque concours. Son évolution nous surprend tous. Après Chantilly, Hickstead et Dublin, on a bien vu que c’était un cheval pour sauter tous les plus gros concours de la planète ! Mes propriétaires et moi sommes ultra motivés pour l’avenir.

Photo d'archive