Marc Dilasser : "Défendre son titre n'est pas facile"
mardi 20 juin 2017

master pro 2016 Marc Dilasser et Cliffton
Marc Dilasser et Clifton lors du Master Pro 2016 © FFE / PSV

Vainqueur du championnat de France Pro Elite l’an passé, Marc Dilasser défendra son titre ce week-end à Fontainebleau avec le même Cliffton-Belesbat. Installé au Haras du Millenium, au Merlerault (61), ce Breton de trente-neuf ans nous dévoile ses objectifs.

L'Eperon : Dans quel état d’esprit aborde-t-on un championnat quand on est le tenant du titre ?

Marc Dilasser : Avec encore plus d’envie ! Même si le cheval s’est aguerri, défendre son titre n’est pas plus facile que le gagner la première fois, mais je suis ultra motivé !

Que t’a apporté ce sacre en Pro Elite ?

Déjà, c’était un réel objectif de carrière, un rêve de gamin ! Il n’est pas couru par toutes les stars, contrairement à certains pays, mais il faut quand même le gagner. C’était notre première grosse victoire avec Cliffton-Belesbat (Clinton) et depuis sa feuille de route est incroyable. Il est très régulier : vainqueur du Grand National à Royan et des Grands Prix 3* de Cagnes-sur-Mer et du Touquet, 7e du Grand Prix 4* de Bourg-en-Bresse, et un sans-faute en première manche de la Coupe des nations de Saint-Gall.

Sur quoi Cliffton a-t-il le plus progressé depuis l’été dernier ?

Notre complicité s’est renforcée. J’aime les Clinton car ce sont des chevaux avec lesquels on met du temps à mettre les codes en place, mais après tout est réglé comme du papier à musique. Ce sont de supers élèves.

Quels sont vos autres objectifs de l’année ?

Nous verrons après le championnat de France avec Philippe Guerdat, mais j’aimerais évidemment refaire 4 et 5*. Je suis un fan des Coupes des nations et ne pas pouvoir en monter entre Calgary en 2013 avec Obiwan de Piliere et Saint-Gall ce mois-ci m’a manqué. D’autant que je me bats tous les jours pour y accéder. Grâce à la confiance de mes propriétaires, j’ai donc essayé de me structurer, de mettre en place un système solide afin de ne plus traverser de désert sportif pendant quatre ans comme cela !

Justement, sur quels autres chevaux comptez-vous pour y parvenir ?

L’étalon pie Utah van de Rock (Limbo) commence à être régulier, il fera le Grand Prix 3* de Vichy. Indigo Blue Biolley (Chacco Blue) commence également les 150. Je peux aussi compter sur Air Corrado VO (Corrado) et Siamoise Minotière (Calvaro), qui gagne beaucoup en 145. Et j’ai de très bons 7 et 8 ans qui poussent derrière, donc j’ai plein d’espoirs pour l’avenir. 

Marc Dilasser nous avait reçu à déjeuner en début d'année dans le cadre de l'émission "On passe à table". Une émission dans laquelle il revenait longuement sur ce titre de champion de France décroché pendant l'été. Pour voir ou revoir l'émission, c'est par ICI