Margaux Bost : "Avec As, on s'est tout de suite bien entendus"

lundi 20 mars 2017 - Île-de-France

  • imprimer

A seulement 24 ans, Margaux Bost peut se targuer d'un palmarès déjà bien rempli. Championne d'Europe par équipes en 2006 (Children) puis en 2012 (Jeunes Cavaliers), la fille d'Olivier Bost continue son ascension vers le haut-niveau. Au Saut Hermès, elle participait au deuxième 5* de sa jeune carrière.

Margaux Bost et As de Papignies largeL

Scoopdyga

Margaux Bost et As de Papignies

Si il y a une chose que Margaux a hérité du clan Bost, en plus des talents de cavalière, c'est bien la simplicité. Souriante et accessible, la jeune fille ne tarit pas d'éloges sur As de Papignies, son cheval de tête, qui l'accompagnait ce week-end au Saut Hermès et qu'elle avait déjà sellé pour le 5* de Lyon : "Déjà à 7 ans il était beaucoup classé. On s'est tout de suite hyper bien entendus". Le fils de Kashmir Van Schuttershof a ensuite connu une progression constante, et Margaux se rappelle de tous les paliers qu'ils ont franchi, souvent avec succès. "A 8ans, il a fait son premier Grand Prix 2* sans-faute. A 9 ans, il a commencé les Grand Prix 150. Son premier était à Auvers, il a fait double sans-faute. On a déjà fait deux Grand Prix 4* : 4 points à Bourg-en-Bresse et une barre sur le dernier obstacle à Valence", résume la cavalière, comme si tous les parcours avaient eu lieu hier. 

Le couple devait initialement prendre le départ du Grand Prix dimanche sous la verrière du Grand Palais (une première pour eux !), mais en accord avec Philippe Guerdat, il a été décidé de laisser le cheval tranquille après l'épreuve en deux manches à 1m60 du samedi. Dans un format un peu particulier, par équipes de deux cavaliers tirés au sort, Margaux s'est retrouvée à concourir avec le n°1 mondial Daniel Deusser. Pas trop stressant ? "Sur le coup j'étais quand même un peu...intimidée ! Mais il a été très sympa, il ne m'a pas mis de pression. Au niveau technique il m'a laissé faire, il m'a juste dit qu'il fallait faire sans-faute (rires). Après il fallait se lancer !". Dans cette épreuve en deux manches, Margaux et son SBS de 11 ans ont effectué un premier parcours parfait, suivi d'un 4 points rageant pour la cavalière mais qui a tout de même permis à l'équipe franco-germanique de monter sur la troisième marche du podium. De bon augure pour la suite, d'autant que la piste du Grand Palais, très petite, le paraissait encore plus avec lorsque que le grand gris entrait ! "C'est vrai que c'est un très grand cheval, mais malgré ses 1m83, je me sens toujours en sécurité dessus. Il n'est pas forcément classique à monter mais il est très pratique en concours", résume Margaux. 

Dans son objectif de progression vers le plus haut-niveau, Margaux est bien entourée. Au Haras des Brulys, dans les écuries familiales, elle ne travaille jamais avec Bosty, même si "quand il donne un conseil, je le prends, évidemment !". Le coach attitré, c'est bien Olivier, son papa. Thierry Pomel aussi suit de près la prometteuse cavalière. Elle met d'ailleurs toutes les chances de son côté et s'est rapprochée il y a peu de temps d'une coach de dressage, Florence Lenzini, qui entraine également les jeunes cavaliers de complet sur le plat. Et si elle a réussi à bien s'entourer, Margaux s'est également constituée un piquet de chevaux intéressant : "J'ai un 9 ans qui commence à sauter 1m45, Felix. C'est vraiment un cheval d'avenir, un crack. J'ai Val Les Parts, qui est encore en formation mais qui va attaquer les 145 aussi et Veneto Fontaine qui va débuter les 140". Des chevaux en pleine force de l'âge accompagnés de plus jeunes, comme Bellisima Gravelotte (3e de la finale des 5 ans à Fontainebleau en septembre dernier) et dans laquelle elle croit énormément, et des cinq ans prometteurs.

Si la jeune fille possède des parts dans trois des chevaux de son piquet, elle tient à remercier ses propriétaires Monsieur et Madame Giraud et Madame Friedling. Elle est également reconnaissante envers Sylvie Robert, qui lui a offert les invitations qui lui ont permis de courir ses premiers 5*. Margaux continuera sa saison à Cagnes-sur-Mer dans deux semaines et aimerait ensuite avoir à nouveau la chance de participer au plus haut-niveau international et concourir son premier Grand Prix 5* en extérieur. Avis aux organisateurs !

Myriam Rousselle

Theault
Spécialiste du transport pour chevaux depuis 1924
  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A Table 91 Philippe Mull et Alexis Goury

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
EQT 39 les coins

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr